Laurent Brun et Julien Bée se confient sur leur objectif ultime : un musée des Girondins de Bordeaux !

Laurent Brun et Julien Bée se confient sur leur objectif ultime : un musée des Girondins de Bordeaux !

Le - Interview GA - Par

Au cours de leurs nombreux travaux ; "d'enquêteurs, mais même quasiment d'historiens" ; pour (re)découvrir et faire mieux connaître l'histoire des Girondins de Bordeaux, dans le cadre de l'écriture de leurs livres sur le Parc Lescure - le troisième est sorti récemment ("Lescure, 80 ans d'histoires, de sports et d'évènements"aux Éditions Sud Ouest, en vente actuellement, 29.90€) !!! -, les deux journalistes Laurent Brun et Julien Bée ont amassé assez de documents et de savoirs pour songer à proposer qu'un musée des Girondins s'ouvre (enfin ?!) à l'avenir !

Vendredi, dans l'émission radio 'Girondins Analyse' (R.I.G, podcast complet dispo ICI !), les deux acolytes se sont longuement confiés sur cet objectif intime.

JULIEN : "Notre méthode de travail pour recueillir les infos, anecdotes, souvenirs et documents sur le Parc Lescure ? On part toujours de tous les articles de presse de l'époque ; et c'est un boulot énorme ; des sujets qu'on traite. En fait, notre but, et on insiste, c'est de relater les évènements dont on parle comme si c'était hier, ou comme si le lecteur y assistait. Le match amical Bordeaux - Real Madrid de 1963, seule opposition entre les deux clubs, à Lescure, c'était dans le cadre d'une tournée européenne du Real, et c'était la première en nocturne de l'histoire de Lescure... On le raconte comme si c'était hier, avec des photos de supporters du Real de l'époque, et puis l'arrivée des stars madrilènes la veille - Puskas, Gento, le Français Lucien Müller ; il ne manquait que Di Stefano -. C'est énorme ! On est vraiment allé très, très loin dans les détails, oui, comme pour la création et l'installation des pylônes pour les lumières, par des alpinistes venus de la Suisse. Il fallait les monter à l'époque ! Et le gardien du stade, en 1963, il pensait même - comme son fils nous l'a dit... - que ça allait s'effondrer, car le stade n'était pas conçu pour ça au départ. Ils avaient très peur !

(...) Maintenant, pour vous dire la vérité, et c'est une petite exclu qu'on vous donne - vu qu'on est dans une émission de supporters et que je sais que c'est très important pour eux - : avec Laurent, on s'est rendu compte qu'après 2020 et la fin de notre aventure de l'anthologie de Lescure, avec le quatrième livre, on avait tellement d'archives et qu'on avait rencontré tant de gens avec des pièces extraordinaires... Donc je pense réellement qu'avec Laurent on est en passe d'aller voir le club et de leur dire : 'Il faut créer un musée du club' ! C'est un souhait profond de beaucoup de monde, ils le savent, on l'a déjà un peu évoqué. Maintenant ; où, quand, comment et quand ; et sous quelle forme ? On verra, on va aller voir le club... Mais ce club, au moins le 5ème de France niveau grandeur, est vraiment et surtout une institution. Il a vécu des choses et gagné des trophées extraordinaires, joué dans un stade extraordinaire, et le nouveau stade l'est aussi - même si c'est différent -... Il faut mettre tout ça en valeur ! Le club oublie souvent certaines dates de son histoire, il y a des titres qui sont oubliés. Ce sont des erreurs qui ne doivent plus être. La nouvelle boutique est très bien, mais il manque encore des choses. Nous, nos livres ils sont là pour transmettre ça aux nouvelles générations, et je pense qu'un musée ce serait l'idéal pour ça ! L'AS Saint-Étienne en a un, alors pourquoi pas nous ?! Même la salle des trophées du club, là, elle n'est pas assez mise en valeur, ni l'histoire du club et du stade. Avec Laurent, on a quand même pu toucher un bout des buts du match Brésil - Tchécoslovaquie de 1938 ! En tout cas, ce club est vraiment une institution et doit le montrer. Alors il faut bien profiter du fait que les nouveaux propriétaires américains soient arrivés pour qu'ils prennent conscience de ça. En plus, ils ont cette culture-là et ils sont actuellement en plein audit du club pour comprendre tout ça et en savoir plus. Ils n'arrivent pas en terrain conquis et ils le savent."

LAURENT : "Après, attention, on ne vient pas donner des leçons, ni tirer sur le club, qui fait déjà des choses très bien, mais tout le monde attend un musée. Il faut se réunir, faire une table ronde, réunir les collectionneurs. On doit être tous ensemble pour reconstituer l'histoire. Et on aimerait prendre cette initiative. En ayant eu la chance d'aller voir à l'étranger, j'ai vu des choses, et notamment à Manchester, donc il y a peut-être des idées à prendre. Même si nous, on n'a pas de Ligue des Champions à exposer et que les affiches d'anciennes légendes en tailles réelles c'est peut-être un peu trop... Quand même (rire) ! Mais au château du Haillan il manque peut-être un truc. Récemment, un salon des internationaux a été créé, c'est bien. Il faudrait voir pour faire quelque chose au nouveau stade à présent."

Laurent Brun et Julien Bée se confient sur leur objectif ultime : un musée des Girondins de Bordeaux !

En continu