Laurent Brun et Julien Bée remontent aux premières années de football aux Girondins de Bordeaux

Laurent Brun et Julien Bée remontent aux premières années de football aux Girondins de Bordeaux

Le - Interview GA - Par

Venus dans les studios blanquefortais de la radio R.I.G, pour faire l'émission 'Girondins Analyse' de ce vendredi (Podcast complet dispo ICI), les journalistes Julien Bée et Laurent Brun, qui présentaient leur troisième ouvrage sur le Parc Lescure ("Lescure, 80 ans d'histoires, de sports et d'évènements", aux Éditions Sud Ouest, en vente actuellement, 29.90€), ont réexpliqué, entre bien d'autres anecdotes, que la fameuse date du 1er octobre 1881 n'était pas vraiment celle de la naissance des Girondins que nous connaissons aujourd'hui.

JB : "Dans ce livre, nous sommes les premiers à révéler les premiers matches des Girondins à Lescure. Personne ne l'avait fait avant. On parle de 1881, mais c'est faux, car c'est l'omnisport en 1881, pas le foot. Le foot, c'est 1936. Souvent, sur les réseaux sociaux, le club fête l'anniversaire le 1er octobre en parlant de 1881, mais avec Laurent nous sommes les premiers à dire que c'est faux. 1881, c'est juste pour faire style... car c'est le 'Girondins de Bordeaux' omnisport qui est créé".

LB : "Oui, c'est très important. Le dépôt des statuts des Girondins de Bordeaux Football Club c'est en 1936, et ils sont encore amateurs. Le statut pro il leur sera accordé un an plus tard, en 1937. Et pour leur première année d'existence, ils sont champions de France amateurs : déjà un premier titre ! Mais ils jouaient alors avec des joueurs qui, aujourd'hui, seraient... En fait, comme à l'époque c'était la guerre en Espagne, il y a eu beaucoup d'Espagnols qui venaient pour jouer en France. Santiago Urtizberea, Jaime Mancisidor et Paco Mateo, s'ils étaient restés en Espagne, ils avaient le niveau pour jouer au Real Madrid ou FC Barcelone. Mateo y a joué d'ailleurs. C'est un peu comme si, aujourd'hui, Sergio Ramos ou bien Cristiano Ronaldo venaient en amateur, ou en Division 2, à Bordeaux..."

JB : "On rigole, mais ce ne sont pas des bêtises ; même si, comme ils sont Basques, ils ont surtout joué à la Real Sociedad. Mais Paco Mateo, sur le peu de temps qu'il a joué au FC Barcelone, il a marqué une trentaine de buts en inscrivant plus de buts qu'il n'a joué de matches. C'est dingue !"

LB : "Après, c'était un peu particulier car à l'époque c'était le championnat de Catalogne, et il y a beaucoup de clubs en Catalogne, même si ça peut paraître assez bizarre maintenant, vu qu'on en connaît peu. Et quand on a appelé le FC Barcelone - on avait eu le contact par les Girondins -, en leur donnant le nom complet de Paco Mateo, ils nous ont d'abord répondu que ça ne leur disait rien. Puis on nous a rappelés, dans les jours suivants, pour nous dire que, oui, on avait bien raison et nous donner quelques précisions sur ce joueur, qui était quand même un gros joueur."

JB : "Des traces de lui ont été retrouvées dans les archives du club, qu'ils sont allés consulter. Les archives du FC Barcelone, quand même. Et maintenant, sans vouloir se jeter des fleurs, les archives des Girondins... C'est nous ! (rire)"

LB : "Il faut avouer que c'est un travail collectif, et que nous on ne fait évidemment pas ça pour l'argent - nos livres, ça nous coûte plus que ça ne nous rapporte -, mais car ça nous fait très plaisir. Et avec des sites, comme Scapulaire.com ou vous, et avec des collectionneurs, des privés, on reconstitue cette belle histoire, tout ce puzzle géant de l'histoire d'un club glorieux, en étant dans le prolongement de ce qui s'était déjà fait sur le sujet et en espérant que d'autres suivront à l'avenir.

Aussi, le club des Girondins de Bordeaux nous aide en permanence, mais également d'autres clubs, avec qui on est en contact pour des échanges d'infos, comme le RC Strasbourg ou... l'Olympique de Marseille, qui nous ont aidés à faire nos livres ; même si Marseille, voilà, on aime les chambrer. Et, dans le livre, on a rappelé la fois où Bordeaux avait mis 5 buts 0 à Marseille, alors que les Girondins n'avaient que 5-6 ans d'existence donc, et venaient de gagner la Coupe de France en 1941 - son premier titre professionnel, après celui en amateur -, remporté après 3 finales... Tandis que l'OM était déjà un énorme club."

Laurent Brun et Julien Bée remontent aux premières années de football aux Girondins de Bordeaux

En continu