Jérôme Dauba : "Mettre en place des matches amicaux, des oppositions, même face aux garçons"

Jérôme Dauba : "Mettre en place des matches amicaux, des oppositions, même face aux garçons"

Le - Interview - Par

Éliminées, le weekend dernier, de la Coupe de France, à la Roche-sur-Yon (2 à 0), les Girondines doivent maintenant se concentrer uniquement sur... le maintien en D1, pour lequel elles vont certainement lutter avec Albi afin de savoir qui occupera, avec Metz, la deuxième place de relégable et qui sauvera sa place dans l'élite.

Le coach, Jérôme Dauba, s'est exprimé à ce sujet sur GOLD FM :

« C’est un coup dur, il y a de la déception, de l’agacement, de l’énervement. On voulait absolument passer ce tour, on s’en était donné tous les moyens, et à l’arrivée nous sommes déçus. On a manqué de réalisme, d’efficacité devant le but, alors qu’on fait une grosse première période, en s’installant dans le camp de la Roche-sur-Yon, en se créant une multitude de situations. On doit mener 2 ou 3 à 0 à la pause, mais on ne marque pas. Et derrière, on connait la Coupe, l’équipe hiérarchiquement inférieure prend confiance et nous plante un but en contre alors qu’on doit tuer le match en première période. La Roche est une très bonne équipe de D2, qui jouait en D1 avant, avec des joueuses d’expérience et un potentiel athlétique très supérieur au nôtre. En première période, malgré leur révolte, on avait su imposer un rythme de D1, on faisait vite circuler le ballon, on prenait le dessus mentalement. Mais on ne marque pas et il y a danger.

(...) Rester le plus longtemps possible en Coupe de France était un vrai objectif, pour garder un bon rythme, gérer l’effectif en vue des échéances qui arrivent… Mais on va s’adapter, mettre en place des matches amicaux, des oppositions, même face aux garçons, pour être dans une dynamique de compétition. On veut vraiment tout faire pour se sauver en championnat, se servir de cette élimination pour réagir avec fierté et orgueil. Reprendre des points, vite, et au moins ne pas perdre sera l’objectif sur les prochains matches, avec la pression contre Albi et puis Metz, qu’on devra battre pour se maintenir. Chaque point pris sera un pas vers le maintien. Mais les filles ressentent vraiment une pression positive, car quand on en parle entre nous on sait de quoi on est capable dans le jeu, on voit nos progrès et on veut rester dans un état d’esprit de compétition. Gagner enfin à domicile, en rejouant à Blanquefort, serait une belle étape dans notre saison en vue du maintien. On espère être soutenu par tous : le club, le public, on en a besoin. Les filles travaillent dur, s’accrochent, elles veulent vraiment aller chercher ce maintien. »

Jérôme Dauba : "Mettre en place des matches amicaux, des oppositions, même face aux garçons"

Contenu sponsorisé

En continu