Jean-Michel Aulas : "GACP n’est pas un très grand fonds, c'est un défaut et une qualité"

Jean-Michel Aulas : "GACP n’est pas un très grand fonds, c'est un défaut et une qualité"

Le - Réactions - Par

Le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, qui était donc aux côtés de Nicolas de Tavernost et de Stéphane Martin lors du dernier Lyon - Bordeaux (1-1), ultime sortie de NDT et de SM comme actionnaire et président des Girondins de Bordeaux, donne son avis, à SUD OUEST, sur le repreneur du club : General American Capital Partners.

"Le football est une activité particulière et je n’ai pas de certitudes qu’elle puisse vraiment se partager avec les objectifs de fonds d’investissement, qui, en général, peuvent être résumés dans le souhait de valoriser en quatre ou cinq ans un investissement, et donc ne pas s’inscrire dans la stabilité. Je suis très intéressé de voir comment ils vont s’y prendre.

GACP n’est pas un très grand fonds. C’est un défaut et une qualité : il n’y a pas la dimension économique que souhaitait peut-être avoir l’environnement plus proche de Bordeaux, mais à l’inverse les individus prennent le dessus sur la taille : quand on n’est pas un grand fonds, l’importance de réussir elle est encore plus forte et la réactivité est plus grande."

Jean-Michel Aulas : "GACP n’est pas un très grand fonds, c'est un défaut et une qualité"

En continu