Jean-Marc Furlan : "Créer des identités fortes pour nos clubs"

Jean-Marc Furlan : "Créer des identités fortes pour nos clubs"

Le - Interview - Par

Invités, également, de l'émission du Grand débat de Top Girondins, les techniciens actuels et présents que sont Luis Fernandez et Jean-Marc Furlan sont revenus sur la perte de vitesse et d'importance de la formation en France :

L. F : "En ayant passé des mois du côté des jeunes du Paris Saint-Germain, je peux vous dire que ce sont des stratégies qu'on a laissées s'installer dans le monde du football. C'est un marché aujourd'hui. Il y a 20-30 ans en arrière, on venait regarder chez nous ce travail de formation. Aujourd'hui, des pays comme l'Espagne, l'Allemagne et même l'Angleterre, ils ont tous progressé dans ce domaine... Tandis que nous, notre stratégie par rapport à la formation, on l'a abandonnée. J'ai eu l'occasion d'en parler avec des dirigeants et ça j'aimerais bien qu'on le remette à l'ordre du jour. Il faudrait redonner à nos jeunes cette envie de s'entraîner, de travailler, d'aller chercher des bonus ou des objectifs ; et non pas vite les étiqueter comme des phénomènes : il n'y a pas de phénomène, ce sont avant tout des garçons qui ont des qualités."

J-M F : "Aujourd'hui, des mecs comme moi d'une soixantaine d'années, on souffre beaucoup de ce genre de choses. Comme vous l'avez dit, on cherche comment on met au cœur d'un projet une identité et un système sportif et philosophique de jeu. On a beaucoup perdu ça ces dernières années car on a une précarité qui est venue de la dépendance aux droits télés. Des mecs comme nous qui ont connu le football des années 1980-90, on en souffre beaucoup car on voit dans les clubs des modes de survie, comme le trading. À Auxerre, cette saison, par exemple, on a un gamin qui a joué 16 matches de Ligue 2 et il s'en va pour 10M€... C'est impressionnant. Il y a plusieurs années, avec 16 matches de Ligue 2, tu n'existais même pas pour les clubs. Ce dont on doit s'efforcer, c'est de créer des identités (de club, NDLR) comme il en existe aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne : il faut créer des identités fortes de jeu et de football."

Retranscriptions faites par nos soins

Jean-Marc Furlan : "Créer des identités fortes pour nos clubs"

Contenu sponsorisé

En continu