J. Gradit : "Avant mon staphylocoque doré, ça se passait bien pour moi à Bordeaux"

J. Gradit : "Avant mon staphylocoque doré, ça se passait bien pour moi à Bordeaux"

Le - Anciens - Par

Questionné par 'AS Foot', ce soir, sur la chaîne Twitch de cette nouvelle émission, le défenseur de Lens (promu en Ligue 1) et ancien espoir de la formation des Girondins, Jonathan Gradit, a retracé son début de carrière et ses galères :

"Lors de ma dernière année de formation, à Bordeaux, j'ai été malade et j'ai eu un staphylocoque doré, donc mon niveau n'était pas bon et c'était logique que le club ne me conserve pas ; il faut bien le dire et savoir être conscient de ses qualités. Mais j'ai été très frustré, car avant ma maladie ça se passait très bien pour moi aux Girondins. Je m'entraînais avec les pros de Laurent Blanc et Jean-Louis Gasset, je pouvais avoir un contrat pro à l'avenir. Donc j'ai pris un coup derrière la tête, j'ai galéré, surtout qu'après cette décision du club je n'ai pas bien fini la saison en CFA et les clubs venant me voir ne m'ont pas pris.

Finalement, je suis allé à Bayonne, je suis retourné en amateur. Et passer de l'entraînement aux Girondins avec Gourcuff et Chamakh, avec l'équipe de la Ligue des Champions, au club house de l'Aviron Bayonnais où on te dit qu'on ne pourra te payer que 250€ par mois, ça te fait revenir sur terre. J'ai connu la galère, le chômage, et heureusement que Pôle Emploi est là derrière pour compléter... Après, à Bayonne, ça s'est bien passé pour moi, j'ai retrouvé mon niveau, et Tours est venu, donc j'ai fait une sorte d'essai là-bas, avec le coach Blaquart, avant qu'il n'aille à Nîmes. Donc je reviens de très loin... Et en plus, collectivement, c'était une saison galère avec Bayonne, car on jouait le maintien."

Retranscriptions faites par nos soins

J. Gradit : "Avant mon staphylocoque doré, ça se passait bien pour moi à Bordeaux"

Contenu sponsorisé

En continu