J. Bée raconte l'histoire des premiers trophées des Girondins de Bordeaux

J. Bée raconte l'histoire des premiers trophées des Girondins de Bordeaux

Le - Médias - Par

Dans sa nouvelle chronique, 'Julien au pays des Girondins' (à voir ci-dessous), le journaliste Julien Bée (GOLD FM), co-auteur de plusieurs livres sur l'histoire du club au scapulaire, remonte aux débuts des Girondins en tant que tels, en parlant de deux joueurs espagnols qui lui tiennent particulièrement à cœur et ont compté pour que le foot à Bordeaux s'installe... et gagne très vite ses premières coupes.

"Des joueurs légendaires des Girondins, il y en a eu de très connus, que vous connaissez : Alain Giresse en tête, Zinédine Zidane bien sûr, et d'autres qui sont présents dans l'ère moderne du FC Girondins de Bordeaux. Mais on peut aussi parler de ceux qui sont là et qui ont été là à la base de la création de notre club. Alors, bien sûr, on parle des Espagnols. Dans les années 30, notamment, deux Hispano-Basques sont arrivés en Gironde : Jaime Mancisidor et Santiago Urtizberea (photo). Deux joueurs qui ont été à la base de la création de notre club, puisqu’ils sont arrivés dans les années 30, fuyant la guerre civile espagnole, pour arriver en France, à Bordeaux. Finalement, ils ne le savent pas à l’époque, mais ils vont quitter une guerre civile pour rentrer dans une guerre mondiale, car la seconde guerre mondiale va aussi faire rage du côté de Bordeaux... Ces deux hommes seront donc là à la base de la création du FC Girondins de Bordeaux tel qu'on le connait aujourd'hui, et qui a été créé en 1936 ; de la fusion de deux clubs ; commençant à bien montrer son scapulaire dans cette période-là, avec dès la première année un titre de champion de France amateur, en 1937. Car à cette époque, le club n'a qu'un statut amateur.

Dans cette équipe-là, il y a donc deux Espagnols, mais aussi d’autres, avec l’entraîneur, Benito Diaz. Mais il y a cette petite étincelle grâce à ces deux basques, Mancisidor et Urtizberea. L’un est défenseur, capitaine du FC Girondins de Bordeaux, et l’autre est attaquant, puis fera ensuite pas mal de choses dans le club : entraîneur, homme à tout faire... Et il a la particularité d’avoir eu deux jubilés, un à la fin de sa carrière et un autre plus tard, du côté du Parc Lescure. Alors, ces deux hommes, ils sont arrivés du club d'Irun, et ils se sont tout de suite imposés aux Girondins. Ils ont créé autour d’eux une véritable communauté avec les hispaniques là dans ce club ; une véritable famille qui se retrouvait après les matches pour chanter, danser, bien vivre, manger, et boire évidemment - avec modération -. Cette génération-là était très attachée à ces valeurs. Ces deux joueurs ont, certes, été champions de France amateur 1937, mais aussi à la base de la création du club, et aussi du premier trophée remporté par les Girondins de Bordeaux, en 1941 : cette Coupe de France que Bordeaux ira gagner grâce à trois finales, car à l’époque on est en zone occupée donc il faut des finales de la zone libre, de la zone occupée, et la grande finale enfin, qui se jouera contre le SC Fives, un club du Nord très important de l'époque. Et les Girondins vont donc réussir à s’imposer et à gagner ce premier vrai grand trophée de l’histoire du club, un trophée officiel et professionnel, arrivé paradoxalement en temps de guerre. Jaime Mancisidor et Santiago Urtizberea ont donc tous les deux une histoire incroyable."

Porteur, avec son ami et acolyte Laurent Brun, d'un projet de musée des Girondins de Bordeaux, Julien Bée attend encore et toujours que le club daigne réellement s'y intéresser pour avancer, éventuellement, sur cela dans le futur.

Retranscription faite par nos soins

J. Bée raconte l'histoire des premiers trophées des Girondins de Bordeaux

Contenu sponsorisé

En continu