Gustavo Poyet : "J'étais ému de son départ ; on est déçu, mais aussi souriant, car on sait où il va"

Gustavo Poyet : "J'étais ému de son départ ; on est déçu, mais aussi souriant, car on sait où il va"

Le - Interview- Par

Répondant à la Cadena Ser, Gustavo Poyet reparle encore de... Malcom, dont il décrit cette fois la personnalité, estimant que le joueur qu'il a entraîné aux Girondins de Bordeaux pendant quelques mois est armé pour réussir au FC Barcelone. Le coach uruguayen du FCGB témoigne aussi de son émotion et de celle du club d'avoir cédé leur meilleur joueur (pour 41M€).

"Je n'étais pas là quand il est arrivé en France, mais je pense que quand il est venu, comme tous ceux qui viennent d'Amérique du Sud, il a connu un changement très important. Rien que la langue... Mais je crois que ça s'est bien passé pour lui, qu'il a compris son rôle et qu'il était bien conseillé. Maintenant, il va avoir un autre rôle au Barça, car il y a des joueurs très importants déjà, mais je crois que peu à peu il va se rendre compte d'où il est et puis hausser son niveau. (...) Sa personnalité ? Il est jeune, mais c'est un garçon très bien, très détendu, pour qui le football est facile, Il adore le foot, il adore s'amuser, il aime créer des différences et je crois que sur ça il n'y aura aucun souci. C'est un garçon phénoménal et j'étais très ému quand je suis venu voir tout le monde qui était déçu de son départ, mais aussi souriant car on sait où il va... Alors je crois que nous devons tous être heureux, pour lui, même si nous perdons un joueur très important pour nous.

(...) Ces derniers jours, il était prêt à partir, et tout le monde le savait. Il y avait la Roma, mais l'appel de Barcelone est arrivé et l'a forcé à changer d'avis. Il était très heureux et très ému, Ce sont des moments et des jours spéciaux, vraiment, pour lui. En tant qu'entraîneur, j'ai pu profiter de lui 6 mois et il m'a beaucoup aidé. J'espère qu'il s'est approprié un peu de moi et qu'il s'en servira pour faire de grandes choses dans une immense équipe comme Barcelone. Je suis sûr qu'il peut réussir."

En continu