Gérard Lopez : "À notre vue, ce n’est même pas une amélioration du dossier"

Gérard Lopez : "À notre vue, ce n’est même pas une amélioration du dossier"

Le - Interview- Par Lucas

Durant la conférence de presse organisée suite à l’audience du club devant le Tribunal de Commerce, Gérard Lopez s’est exprimé sur la vision qu’il avait du dossier présenté par le FCGB. 

L’actionnaire des Girondins le précise, les nouveaux éléments ne viennent à ses yeux pas renforcer un dossier qui répondait déjà aux points soulignés par la DNCG :

"Comprenez bien que notre position est brutalement honnête dans notre appréciation du dossier. Le dossier présenté devant la Commission d’Appel de la DNCG, répondait à tous les points tels qu’ils avaient été énumérés. Ils n’ont pas été répondus par Gérard Lopez, Thomas Jacquemier ou Maître Cotret. Ils ont été répondus par des auditeurs, des commissaires aux comptes, des cabinets d’avocat, par un conciliateur, par une ordonnance du Tribunal de Commerce, etc. Ce n’est même pas une amélioration du dossier, à notre vue, on aurait pu prendre un chemin plus juridique, mais on a décidé pour le bien du club, de faciliter la tâche de compréhension du dossier. Arriver avec une ligne tirable à première demande, à la main du club, par un des plus grands fonds au Monde, qui n’a jamais failli à ses contrats vis à vis du club, c’est exactement ce qui est demandé comptablement par la DNCG et c’est ce que l’on a donné. Passer de ça, à mettre du cash sur un compte conciliateur, la réponse comptable, est exactement la même. Sauf qu’il semblerait que ça ne soit pas le cas. On ne donne pas cette réponse là parce que le dossier présenté devant la Commission d’Appel, n’est pas solide, on l’a donné parce qu’on s’est dit qu’on devait aller au bout du bout et voir ce qui se présente."

Retranscription faite par nos soins

En continu