Geraldo Wendel : "Bordeaux a la pression de se qualifier pour l'Europe"

Geraldo Wendel : "Bordeaux a la pression de se qualifier pour l'Europe"

Le - Anciens - Par

Passé dans 'Top Girondins', ce soir, sur ARL, l'ex N°17 brésilien de Bordeaux, Geraldo Wendel - se rappelant du titre de 2009 et de son triplé contre le PSG comme de ses plus grands moments puis réexpliquant être en train de passer ses diplômes pour coacher des jeunes -, a évoqué l'actu sportive du club où il a joué de 2006 à 2011 :

"Hier, Bordeaux a été éliminé en Coupe de la Ligue à Brest et c'est dommage, mais c'est comme ça. Maintenant, il faut repartir dès samedi et le prochain match, à Rennes. Pour moi, Brest, ce sont des bons souvenirs car j'y avais marqué un coup franc... Mais là, ça n'a pas marché. Si je suis toujours les Girondins ? Oui, mais pas beaucoup, car c'est dur de voir les matches, mais je regarde les résultats à chaque fois. Depuis trois matches, ils perdent, mais j'espère qu'ils n'auront plus de difficultés pour gagner à nouveau et qu'ils vont bien finir avant Noël.

(...) Si l'instabilité de la direction peut nuire au sportif ? Oui, bien sûr que ça peut toucher les performances de l'équipe, la technique des joueurs et leur fatigue. C'est dur de se prononcer, mais des moments durs il y en a toujours dans les saisons et nous aussi on en avait vécus. Mais il faut réussir à oublier tout ça et les joueurs doivent tout donner pour prendre ces trois derniers points avant la trêve sinon ça va devenir compliqué. Il ne faut pas laisser des points comme ça. Après, mentalement, oui, tout le contexte autour de ce club peut perturber les joueurs et déjà, là, ça fait trois matches qu'ils perdent. Alors on commence à voir le milieu du tableau se rapprocher et des équipes nous doublent. Bordeaux a quand même cette pression de se qualifier pour l'Europe et minimum l'Europa League, sinon il y aura de gros problèmes."

Retranscriptions faites par nos soins

Geraldo Wendel : "Bordeaux a la pression de se qualifier pour l'Europe"

Contenu sponsorisé

En continu