Florian Brunet (UB 87) : "Tout le peuple bordelais se sent trahi"

Florian Brunet (UB 87) : "Tout le peuple bordelais se sent trahi"

Le - Ultramarines - Par

Émus par la dernière déclaration de Cédric Carrasso, qui dit clairement avoir proposé de rester à Bordeaux comme numéro 2, les Ultramarines, soutenant celui qui est le gardien de but des Girondins depuis 2009, restent vindicatifs vis-à-vis... du club, dont ils ne comprennent toujours pas l'attitude : ne pas avoir prolongé le joueur, et l'avoir annoncé par un communiqué lapidaire, puis refuser d'en dire plus.


Ci-dessous, les tweets de Romain Manci et de Florian Brunet, leaders UB.


RM : "Soyez à la hauteur de l'amour que porte Cédric Carrasso à nos couleurs ! #CarrassoABordeaux"


FB : "Peuple bafoué, insulté, méprisé par ce qui a été infligé à Cédric. Rattrapez l'erreur, saisissez la main tendue du gardien de nos valeurs... Honte à ces dirigeants qui pour des raisons obscures ont écarté un amoureux du club, sans ménagement, sans respect. #CarrassoàBordeaux Quelle raison valable peut justifier que l'on écarte ainsi un tel amoureux du club ? Elle ne peut être sportive. Elle est en tout cas mesquine. Cédric est le meilleur ami du Virage Sud depuis longtemps, un feeling, une confiance mutuelle. Tout le peuple bordelais se sent trahi. Aujourd'hui nous n'avons plus confiance qu'en Nicolas de Tavernost pour remettre de l'ordre, de l'humanité et de la dignité au FCGB. Lorsqu'un digne et emblématique membre de la famille souhaite y conserver une place, c'est un honte de lui fermer ainsi la porte."


http://www.zupimages.net/up/17/20/7bwg.jpg


http://www.zupimages.net/up/17/20/fw0y.jpg


http://www.zupimages.net/up/17/20/7wbr.jpg

Florian Brunet (UB 87) : "Tout le peuple bordelais se sent trahi"

Contenu sponsorisé

En continu