Florian Brunet : "Tant que Frédéric Longuépée sera là, on continuera le combat !"

Florian Brunet : "Tant que Frédéric Longuépée sera là, on continuera le combat !"

Le - Ultramarines - Par

En conclusion de son long passage sur RMCFlorian Brunet, un des porte-parole des Ultramarines Bordeaux 87, a lancé un ultime appel au secours à tous les amoureux des Girondins ; un club qui ne peut plus travailler... à cause de la présidence de Frédéric Longuépée 

"Tant que Frédéric Longuépée sera là, on continuera le combat. Il nous explique qu'il fait partie du mouvement Nous Les Girondins. Il s'approprie ce mouvement formidable, qu'on a lancé sur les réseaux sociaux. Plein de joueurs se sont tous identifiés à ça. La première revendication de ce mouvement, c'est la démission de Frédéric Longuépée. On est donc heureux qu'il soit d'accord avec nous. Quand on lui demande ce qu'il pense des salariés qui sont licenciés ou aux prud'hommes, ou en burn-out, Monsieur Longuépée répond, avec son arrogance, qu'il n'y en a aucun à sa connaissance. Pourtant, les salariés sont venus à notre local pour dire qu'ils n'en pouvaient plus. Il y a des dizaines de plaintes, tous les jours, les salariés nous appellent en nous disant qu'ils n'en peuvent plus. Il nie les évidences. J'en appelle donc aux salariés, à tous les amoureux du club, c'est maintenant ou jamais !

Le vrai danger, quoi qu'on en dise ; puisque Frédéric Longuépée nous explique qu'il n'y a aucun risque de défaillance industrielle ; c'est l'avenir du club. Il y a des gens, qui font partie de l'histoire du club, qui y sont encore, et qui nous disent qu'ils n'arriveront pas à échapper à un dépôt de bilan... Ils nous le disent en étant extrêmement sérieux. On passera la DNCG en juillet, mais le gouffre est monumental ! Il faut donc nous permettre de nous remettre au travail. Les Girondins de Bordeaux sont vraiment en danger et on ne peut plus travailler à cause de la présidence de Frédéric Longuépée."

Retranscriptions faites par nos soins

Florian Brunet : "Tant que Frédéric Longuépée sera là, on continuera le combat !"

Contenu sponsorisé

En continu