F. Brunet : "Le futur doit se faire sans ceux qui galvaudent notre club"

F. Brunet : "Le futur doit se faire sans ceux qui galvaudent notre club"

Le - Ultramarines - Par

Même si le combat des Ultramarines et des supporters des Girondins contre la direction du club et son actionnariat américain en place depuis fin 2018 est mis en retrait par la crise sanitaire du Covid-19 (durant laquelle les UB 87 aident aussi les soignants) et l'arrêt du football, le porte-parole du groupe du Virage Sud, Florian Brunet, rappelle ; sur le ton de l'humour ; que les dirigeants des Marine et Blanc restent à faire partir loin des Girondins.

Les tweets de Florian Brunet, qui s'étonne aussi - avec ironie - que le club, dans sa campagne - bonne initiative au passage ! - de prises de nouvelles personnelles auprès de ses abonnés, n'ait pas à sa connaissance cherché à savoir comment se portaient des membres actifs des Ultras :

"Bonjour Girondins, nous constatons que les supporters apprécient ton appel pour s’enquérir de leur santé. Mais aucun leader, ni membre du noyau ULTRAS n’a eu cet honneur. Notre santé ne vous inquiéterait-elle pas ? Ou peut-être ne sommes-nous pas des clients assez dociles ? Si je plaisante ? Ben évidemment ! Mais sans doute que ces centaines de supporters abonnés depuis des lustres et se déplaçant aux quatre coins de France et d’Europe ne méritent pas que le club s’inquiète de leur santé... 

(...) Nous préparons le monde futur et ce monde doit se faire sans ceux qui galvaudent notre club. Concernant la pandémie, nous remplissons notre rôle comme l’ensemble du mouvement ultra européen et aidons autant que nous pouvons les services hospitaliers."

F. Brunet : "Le futur doit se faire sans ceux qui galvaudent notre club"

Contenu sponsorisé

En continu