Éric Bedouet : "Je n'ai pas l'habitude de dire n'importe quoi ou de cacher quoi que ce soit"

Éric Bedouet : "Je n'ai pas l'habitude de dire n'importe quoi ou de cacher quoi que ce soit"

Le - Réactions - Par

Critiqué (parfois durement) et moqué, après Bordeaux - Copenhague (1-2, J 2 du groupe C de l'Europa League), du fait de son optimisme, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Éric Bedouet, a maintenu sa position, après Bordeaux - Nantes (3-0, J 9 de Ligue 1).

"Quand j'avais dit qu'on était bien après le match de jeudi, je savais le résultat : on avait perdu, mais j'avais trouvé des progrès, et le match de Nantes démontre que j'avais raison, parce que nous avons très bien commencé, et je pense que la Coupe d'Europe, ce vécu qu'on y acquiert, nous sert dans ces moments-là, pour l'intensité, la pression, la qualité de jeu. Les joueurs ont vraiment tous été présents dans le jeu, d'entrée, et ce n'est pas si simple que ça d'enchaîner après jeudi, où nous avions tout donné sans prendre de point, sur un autre match compliqué ; donc je les félicite. Et je réponds à ceux qui ont été un petit peu... surpris de mes propos : je le pensais sincèrement, et je n'ai pas l'habitude de dire n'importe quoi ou de cacher quoi que ce soit. Je pensais vraiment que contre Copenhague nous étions bien, malheureusement le résultat était contre nous. Là, on a joué de la même façon, dès la première mi-temps, et ça s'est bien passé."

Éric Bedouet : "Je n'ai pas l'habitude de dire n'importe quoi ou de cacher quoi que ce soit"

Contenu sponsorisé

En continu