Éric Bedouet explique que le cas François Kamano doit se régler vite et que le FCGB doit... dégraisser

Éric Bedouet explique que le cas François Kamano doit se régler vite et que le FCGB doit... dégraisser

Le - Mercato - Par

Faisant écho au discours de Thierry Henry, le coach de Monaco, l'entraîneur adjoint et préparateur physique des Girondins de Bordeaux, Éric Bedouet, a (re)parlé du cas... François Kamano et du mercato d'hiver des Marine et Blanc, où le FCGB doit vendre avant d'acheter. Comme souvent (toujours ?).

"Pour François, il faut voir comment sa situation va évoluer, mais ce serait bien pour lui que ce soit rapide, car il a plein de choses dans la tête. Hier (contre Le Havre, quart de finale de Coupe de la Ligue, victoire 1-0), on a préféré le faire couper car des fois ça fait du bien de prendre du recul. Mais François c'est quelqu'un de bien, aucun problème de ce côté-là, et lui il avait demandé à s'entraîner et à jouer, il a envie de bien faire. Mais on a préféré le faire couper. C'est le jeu. Et c'était un choix du staff. Une dealine ? Je ne sais pas. Par contre, comme c'est un bon joueur, cette situation est embêtante et doit se régler rapidement pour lui. Mais ça ne nous appartient pas totalement... Et on fait en fonction de cette situation, dont nous sommes tributaires.

Si on attend des renforts en janvier ? Je ne sais pas... Le premier objectif de ce mercato, c’était de bien faire en sorte que les joueurs qui n’étaient pas contents de leur temps de jeu puissent partir pour retrouver du temps de jeu ; ce qui est normal et se comprend. C'est logique. Maintenant, il faut trouver les bons clubs, pour que tout se passe bien dans les deux sens. Mais il n'y a pas de pression particulière sur les joueurs. Pas du tout."

Éric Bedouet explique que le cas François Kamano doit se régler vite et que le FCGB doit... dégraisser

En continu