'Emi', on ne t'oublie pas

'Emi', on ne t'oublie pas

Le - Carnet Noir - Par

Cher Emiliano,

Un an déjà que tu nous as quittés.

Il a été décidé que tu volerai de tes propres ailes au paradis et que ton sourire angélique charmerait lui aussi les buts de Dominique Dropsy durant vos séances entre passionnés du ballon rond.

Un an plus tard, nous te pleurons encore et nous pensons à toi et à tes proches. Les hommages ont commencé à pleuvoir sur le monde du football. Ils s'ajouteront à l'océan de soutien et d'amour que l'on te porte.

Où que tu sois Emi, on ne t'oublie pas.

On ne t'oubliera jamais.

'Emi', on ne t'oublie pas

Contenu sponsorisé

En continu