Didier Tholot : "J'ai vécu des moments très durs dans ma carrière, je ne suis pas de nature à lâcher"

Didier Tholot : "J'ai vécu des moments très durs dans ma carrière, je ne suis pas de nature à lâcher"

Le - Anciens- Par Aymeric

Prolongé cet été comme entraîneur de l'AS Nancy Lorraine, après avoir maintenu le club la saison passée en arrivant à quelques journées de la fin, Didier Tholot dirige actuellement le dernier de Ligue 2 avec, surtout, 0 point et 0 but en 7 journées. Mais l'ancien attaquant des Girondins de Bordeaux dans les années 90 et coach du FC Sion ne lâche pas :

"En ce moment, ça ne sourit pas. Après, je vais vous dire quoi ? On continue à travailler, il le faut, et même si aujourd'hui (hier, défaite 0-1 à domicile contre Le Havre) le scénario est vraiment... Disons que, cette série, je n'ai jamais vécu ça de toute ma carrière, comme joueur et comme coach, donc il faut essayer de tirer des leçons quand on vit ça. On ne va pas positiver, car la situation est grave, mais se battre pour le plus important : l'AS Nancy Lorraine. (...) Même si ça ne rapporte pas de points, pas encore, les joueurs ont le mérite de ne pas lâcher et avec cette attitude-là on va peut-être pouvoir faire tourner les choses. La seule chose sur laquelle on peut s'appuyer aujourd'hui c'est le tempérament mis par les joueurs en seconde période (jouée à 10), car on s'est lâché, on les a fait reculer ; mais ça n'a pas suffit.

(...) Moi, comment je le vis ? Je suis déçu, évidemment, comme je l'ai dit ça ne m'étais jamais arrivé. Maintenant, je ne suis pas de nature à lâcher, j'ai vécu des moments très délicats et difficiles dans ma carrière, et dans la vie tout le monde en traverse. Là, c'en est vraiment un. Il faut savoir rebondir, forcément, sinon on coule, et je n'en ai pas du tout envie, je ne suis pas du tout dans cet esprit. Ce club mérite qu'on se batte encore plus. Ça ne viendra pas par hasard ou par chance, mais par nos actes. Il faut mettre de la volonté. Après des périodes très compliquées, il y a toujours de bons moments."

En continu