Daniel Riolo : "Pas très optimiste sur ceux qui arrivent, pourquoi ils viennent, ce qu’ils veulent..."

Daniel Riolo : "Pas très optimiste sur ceux qui arrivent, pourquoi ils viennent, ce qu’ils veulent..."

Le - Médias - Par

Plutôt positif (bizarrement...) sur les Girondins, dernièrement, Daniel Riolo a expliqué toutes ses inquiétudes concernant les Marine et Blanc, et notamment leur rachat, qui est en phase finale, par des fonds d'investissements américains.

Propos tenus sur RMC, dans 'L'After Foot' du dimanche 16/09 :

"Bordeaux, s'ils se sont tournés vers Ricardo, c'est car ils ne pouvaient prendre personne d'autre après l'imbroglio Thierry Henry et que c'est la dernière solution qu'M6 a glissée aux repreneurs. J’ai l’impression que l’énorme bordel dans le club n’est pas prêt de se résoudre. Je ne suis pas très optimiste sur les gens qui vont arriver, sur pourquoi ils viennent et sur ce qu’ils veulent faire avec le club. Même quand on lit les interviews, parce qu’il y a eu une grosse campagne médiatique, toute la semaine, des nouveaux propriétaires... Normalement ils sont censés te rassurer et te bichonner pour que tu y crois, mais moi, plus je les lisais, plus je comprenais que tout ça est très confus. Je ne sais pas si les joueurs sont très à l’aise avec ce qu’il se passe en ce moment. Et est-ce que Ricardo va pouvoir encadrer tout ça ? Est-ce qu’il a encore de l’énergie ? Parce qu’il faut beaucoup d’énergie, physiquement, quand on repart comme ça, et dans une nouvelle aventure. Peut-être, aussi, qu'il n'est déjà qu'un intérimaire, encore un, et que les repreneurs vont ensuite mettre quelqu'un ?

D. Riolo :

En plus, Poyet est toujours à Bordeaux, et il a dîné avec certains joueurs de l’effectif cette semaine. Il y a énormément de divisions, même à l’intérieur de l’équipe. La performance de certains joueurs est très étonnante. Costil, cela fait un petit moment qu’il est en phase de transformation en passoire, il est de moins en moins bon. Il n’y voit tellement plus clair qu’il se mange les poteaux sans s'en rendre compte. Je suis donc assez inquiet pour la situation du club. Maintenant, il faudra voir quand les américains arriveront, comment ils vont restructurer ça, avec le nouveau président, tous les changements qu'ils vont faire, et s’ils arrivent à relancer quelque chose. D’ici là, tu peux avoir perdu beaucoup de points. Je n'exclue pas que le réveil de Guingamp ait lieu contre Bordeaux le weekend prochain... Après, les mecs qui reprennent, ils sont là pour revendre des joueurs, tu le vois bien... Ils n'en ont rien à cirer du club, ils s'en foutent. Et nous, on ne comprend rien !"

Daniel Riolo : "Pas très optimiste sur ceux qui arrivent, pourquoi ils viennent, ce qu’ils veulent..."

Contenu sponsorisé

En continu