D. Riolo : "La façon dont Bordeaux se défendra (cas Khacef) sera ridicule"

D. Riolo : "La façon dont Bordeaux se défendra (cas Khacef) sera ridicule"

Le - Médias - Par

Sur l'antenne d'RMC, hier soir, juste après les explications de l'agent Mehdi Aït-Ahmed, affirmant avoir été floué illégalement ; notamment par Eduardo Macia ; sur le dossier du jeune Naoufel Khacef, le journaliste Daniel Riolo a parlé de ce cas, chargeant le directeur du football des Girondins

"En fait, Mehdi, il a les clés de Bordeaux là. Mais c'est souvent sur des 'petits cas' comme ça, discrets, avec des joueurs pas connus et des agents pas connus, qu'on voit comment un club fonctionne... Et Bordeaux... (...) Mehdi a souffert d'un litige, il ira prouver les choses devant la justice. Je ne veux pas banaliser ça, ni qu'on dise qu'il s'est fait court-circuiter dans la légalité ou non, car il faut laisser Mehdi aller au tribunal, se défendre... Moi, pour vous dire, j'ai vu ses pièces, j'ai consulté son dossier : il est béton. Et j'ai aussi consulté l'autre partie, c'est à dire la façon dont Bordeaux se défend... Et j'atteste que la façon dont Bordeaux se défendra sera assez ridicule. Notamment sur le cas de cette Raquel Herraiz Del Moral... Mehdi, c'est un jeune agent qui veut faire le travail honnêtement et a envie d'aller au bout de la procédure, ce pourquoi je veux le féliciter. Après, la justice décidera s'il gagne ou s'il perd. Mais moi, en ayant pu consulter les pièces et les différentes parties, je vous dis que je penche largement plus du côté de Mehdi que de la direction de Bordeaux. Mais je ne suis pas juge... (...) La gestion de Bordeaux, et on va le prouver encore avec d'autres cas ces prochains jours, elle est.. cataclysmique !

(...) Eduardo Macia ? Il faudrait faire son historique pour montrer que les gens travaillant avec lui sur certains dossiers nous prouvent, au minimum, qu'il est incompétent. Son CV a de l'allure, oui, mais il faut bien préciser des choses sur son parcours. De base, c'est un homme du FC Valence, mais il a bossé à Leicester principalement car son papa, personnalité importante à Valence, était très proche du coach Claudio Ranieri. Donc je vous dis que dans son parcours il a souvent été un homme pistonné. A Liverpool, c'est pareil, car avec son papa, vu que le coach Rafael Benitez est de Valence... Benitez s'est même vite aperçu que Macia n'était pas fondamentalement compétent, donc il n'a pas été gardé, car souvent il n'est pas gardé là où il va. Après, il est dans le coup sur quelques gros coups, mais il a surtout mis en place un réseau où il connait pas mal de monde. C'est comme ça qu'il gagne des places dans la hiérarchie des clubs où il va. Et au Betis Séville, ça ne s'est pas bien terminé, non plus... Ensuite, il a bossé aussi à la Fiorentina et à l'Olympiakos. Après, quelqu'un qui démarre par piston, ça arrive dans le foot... Mais là, la connexion avec Valence elle est centrale."

Retranscriptions faites par nos soins

D. Riolo : "La façon dont Bordeaux se défendra (cas Khacef) sera ridicule"

Contenu sponsorisé

En continu