Clément Carpentier : "Chacun jugera si on peut parler là de censure"

Clément Carpentier : "Chacun jugera si on peut parler là de censure"

Le - Médias - Par

Pour France Bleu, Clément Carpentier (journaliste pour 20 Minutes) analyse à son tour l'affaire de l'entretien à Sud Ouest donné par Paulo Sousa que le président Frédéric Longuépée a tenté de faire modifier :

"On a aujourd'hui un président et un entraîneur qui semblent au bord de la rupture. Rien ne va plus entre les deux hommes et hier L’Équipe a notamment révélé qu'un épisode entre les deux hommes avait particulièrement tendu les relations ces dernières semaines. Frédéric Longuépée, le président des Girondins, aurait en effet voulu retoucher une interview de Paulo Sousa sans le prévenir, notamment sur ses dires sur King Street, propriétaire du club. Cela a bien sûr provoqué le courroux de l’entraîneur protugis, furibard, qui a demandé des explications à son président, au mois de janvier. Frédéric Longuépée a alors, comme le club l'a laissé entendre dans un communiqué, rappelé à Paulo Sousa que chacun était tenu à parler de son domaine de compétence ; c'est à dire pour Sousa le terrain et pas l’extra-sportif. Chacun jugera si on peut parler là de censure... (...) Il semblerait que les Bordelais cherchent à concurrencer les Parisiens en termes de problèmes en cette fin de semaine. Bref, ça ne respire pas vraiment la sérénité tout ça, mais bon on va essayer quand même d'y croire un petit peu. Enfin, moi, d'ici 21 heures ce dimanche soir je vous propose d'aller brûler un petit cierge."

Retranscription faite par nos soins

Clément Carpentier : "Chacun jugera si on peut parler là de censure"

Contenu sponsorisé

En continu