Ciani : "Zlatan s'investissait beaucoup, je me suis pris la tête avec lui"

Ciani : "Zlatan s'investissait beaucoup, je me suis pris la tête avec lui"

Le - Anciens - Par

Défenseur central des Girondins de Bordeaux entre 2009 et 2012, Michaël Ciani, qui doit stopper sa carrière faute de propositions vu son âge (35 ans) et a récemment rejoint le Variétés Club de France, aura vécu une belle expérience finale, aux États-Unis. Ce fut du côté de Los Angeles, avec notamment un certain... Zlatan Ibrahimovic comme coéquipier !

Il y a quelques semaines, dans 'Les Prolongations' (radio VL), Ciani expliquait ainsi que malgré le très fort tempérament de la star offensive suédoise passée par l'Ajax Amsterdam, le FC Barcelone, la Juventus de Turin, l'Inter Milan, le Milan AC et le Paris Saint-Germain, il avait su gagner son respect... en lui tenant tête :

"Zlatan, il est comme ça. Quand il est arrivé, il s'investissait beaucoup sur les vidéos d'avant et d'après matches. Le coach parlait, il l'arrêtait, et c'est lui qui faisait le discours (sourire). Un moment, je me suis pris la tête avec lui, car il parlait de la défense et disait ce qu'on devait faire défensivement. Donc je lui ai dit, devant tout le monde, : 'Attends, t'es attaquant, je suis défenseur, donc je ne te dis pas comment marquer des buts. Il y a un coach, alors à un moment...'. Il faut quand même savoir remettre les choses en place, même si le coach américain ; voilà quoi (sourire). Comment Ibra a réagi ? Il m'a respecté, quand même (sourire) !

(...) Son but de loin, pour ses débuts ? À la fin du match, je vais le voir et je lui dis : 'C'est quoi cette reprise de 25 mètres ?’. Il me répond, 'Tu sais pourquoi j'ai tiré de là ? Je n'avais pas de condition physique et je ne me voyais pas aller plus loin alors j'ai tenté' (rire)..."

Ciani : "Zlatan s'investissait beaucoup, je me suis pris la tête avec lui"

Contenu sponsorisé

En continu