Christophe Dugarry : "Quelque chose que je ne supporte plus et qu’il n’y avait pas à mon époque"

Christophe Dugarry : "Quelque chose que je ne supporte plus et qu’il n’y avait pas à mon époque"

Le - Anciens- Par Aymeric

En discussion avec le président girondin, Stéphane Martin, lors du passage de ce dernier sur RMC - dans 'Team Duga' -, l'ancien attaquant du FCGB, Christophe Dugarry, lui a formulé sa grande crainte du moment : que Bordeaux soit devenu un club anodin, et sans exigence.


"Je ne connais pas Bordeaux par cœur non plus, pas aussi bien que le président, mais quand même… Depuis plusieurs années, je m’élève ; même si je le fais avec mon mauvais caractère – notamment quand je m’emportais avec Jean-Louis Triaud, dont je loue par ailleurs le travail remarquable –; contre quelque chose que je ne supporte plus et qu’il n’y avait pas dans ce club à mon époque : le fait que si on gagne c’est bien mais si on perd c’est bien aussi. Bordeaux, c’est un club important, avec une histoire, des titres, des parcours européens, ça veut dire quelque chose en France ; mais je ne vois plus cette exigence, je ne la sens plus. Moi, lorsque j’étais à Bordeaux, je sentais de l’exigence, au quotidien : chez les supporters, déjà, mais surtout dans le club, au niveau des dirigeants, des joueurs, et même chez les employés, l’administratif, le personnel. Mais aujourd'hui je ne ressens plus du tout ça. Après, attention, Je ne dis pas que c’est une garantie pour avoir des résultats, bien sûr, ou qu’il faut forcément faire de grandes déclarations, mais si on n’a pas cette envie, cette exigence, c’est sûr qu’on n’y arrive pas au haut niveau. »


En continu