Camel Meriem : "Quand tu as des attaquants comme Pauleta, forcément..."

Camel Meriem : "Quand tu as des attaquants comme Pauleta, forcément..."

Le - Anciens - Par

Interrogé par Ultimo Diez, l'ancien milieu offensif international français de Sochaux, Bordeaux, Marseille, Monaco et Nice explique les dessous de son choix d'aller à l'ASM, après avoir évolué au FCGB puis avoir été prêté à l'OM et être revenu en Gironde... pour jouer le maintien en L1 :

"C’est vrai qu'en 2005 j'aurais pu aller à Séville, mais le FC Séville de l’époque n’était pas celui d’aujourd’hui et Monaco venait de jouer la finale de la Ligue des champions. Le championnat d’Espagne m’attirait beaucoup et j’aurais vraiment aimé y évoluer. J’ai longuement hésité. J’avais souvent leur directeur sportif, Monchi, au téléphone. Mais Didier Deschamps m’appelait aussi régulièrement. Finalement, j’ai fait le choix de rester en France, je venais de connaître la sélection. Le Séville d’aujourd’hui m’aurait sûrement poussé à faire un autre choix."

Dans la suite de l'entretien, le natif d'Audincourt, âgé de 40 ans, donne aussi les attaquants ayant été ses coéquipiers qui l'ont le plus impressionné et cite un certain Pedro Miguel Carreiro Resendes, dit...

"(...) Pauleta, c’était un vrai tueur de surface. Même si tu lui donnais un mauvais ballon, il faisait toujours le bon appel, il était toujours bien placé. Quand tu as des attaquants comme ça, forcément, tes stats en passes décisives augmentent. J’ai eu la chance de jouer avec beaucoup de grands attaquants."

Meriem et Pauleta ont joué deux saisons ensemble, à Bordeaux, entre 2001 et 2003, le temps de gagner une Coupe de la Ligue.

Camel Meriem : "Quand tu as des attaquants comme Pauleta, forcément..."

Contenu sponsorisé

En continu