C. Mustaki : "Je ne pense pas que Bordeaux reprenne une étudiante Erasmus"

C. Mustaki : "Je ne pense pas que Bordeaux reprenne une étudiante Erasmus"

Le - Anciennes - Par

Répondant à ToutLeMondeS'EnFoot.fr, la joueuse défensive franco-irlandaise de Charlton et ex des Girondins de Bordeaux, Chloé Mustaki (24 ans), retrace son parcours sportif et ses souvenirs du FCGB, où elle a joué en 2016-17, lors de la première année des Girondines en D1, avant le professionnalisme actuel qu'elle espère rejoindre en Angleterre :

"(...) Je souhaite tenter ma chance à temps plein dans le foot pro dès l’été 2020. Pour continuer à être appelé en sélection nationale, ça va vraiment devenir indispensable. (...) Je viens de terminer mes études c’est le moment de tenter ma chance quelques saisons avant de retrouver le monde plus classique du travail. (...) Pour l'instant, cet équilibre entre travail et football, ça me convient. Est-ce que organiser ma semaine uniquement autour du football est fait pour moi ? Je ne sais pas et si je n’essaye pas je ne le saurai jamais.

(...) J’étais confiante en arrivant à Bordeaux, mais en voyant le niveau des filles j’ai été vraiment surprise. Je me suis donné à fond chaque entrainement et j’ai réussi à garder ma place. À l’époque, j’étais la seule joueuse étrangère. À la fin de la saison, le club m’a interrogé sur mon avenir, mais je devais retourner à Dublin pour terminer mes études. Aujourd’hui, Je ne pense pas qu’une équipe comme Bordeaux reprenne une étudiante Erasmus, car les joueuses s’entrainement à plein temps, on a changé de dimension. (...) Certaines de mes coéquipières sont devenues des amies, on se voit toujours au moins une fois par an. Elles montent me voir à Dublin où je les retrouve en France.

(...) Chaque match était une affiche, je sentais le stress et l’adrénaline monter, une expérience fantastique. J’évoluais en défense donc pas le droit à l’erreur. Mon pire souvenir, quand on perd 8-1 face à l’OL et sa constellation de stars dont Alex Morgan. Mais sur la phase retour on se débrouille pas mal, on ne perd que 1-0. Et mon meilleur souvenir sera sans hésitation la dernière journée : on fait 2-2 au Stade Charlety face au PSG et grâce à ce match nul on se maintient en D1 in-extremis. Un grand moment !"

C. Mustaki : "Je ne pense pas que Bordeaux reprenne une étudiante Erasmus"

Contenu sponsorisé

En continu