C. Dugarry : "Soit  Longuépée n'est pas au courant, soit il est complice"

C. Dugarry : "Soit Longuépée n'est pas au courant, soit il est complice"

Le - Médias - Par

En rogne, de plus en plus, au fil des semaines, des évènements négatifs autour du FCGB, et des révélations d'RMC, l'ancien attaquant des Girondins de Bordeaux, Christophe Dugarry, liste les points les plus affolant selon lui et s'en prend en fin de compte au président directeur général des Marine et Blanc, Frédéric Longuépée, qui semble impuissant face à la dérive du fonctionnement du club au scapulaire ; entre scandales et pratiques peu morales voire illégales :

"Beaucoup de choses me choquent dans tout ce qui sort et est dévoilé par RMC, par Daniel (Riolo) et nos équipes. Mais 4 en particulier. Que mon club, 6 fois champion de France de D1, ait pu donner autant de mandats pour vendre des joueurs ; en vain ; à une femme - Raquel Herraiz Del Moral ; NDLR - qui a été coiffeuse et qui est devenue agent en une heure en Espagne ; déjà ça,  ça me choque... Mais limite, ça, ce n'est pas le plus grave. Il y a beaucoup de choses qui sont graves, mais on voit surtout là le fonctionnement d'un club et comment le football est devenu. Que le responsable du centre, de la formation, Souleymane Cissé, salarié du club des Girondins de Bordeaux, ait une académie en Afrique, à Abidjan, qui est partenaire de l’OGC Nice ; je ne comprends pas. Vu qu'il est salarié du club, ça veut dire que dans son académie, quand il y a un bon joueur qui sort... Il devrait aller à Bordeaux. Mais là, où est-ce qu’il va ? Il va à Nice ou à Bordeaux ? Il est fondateur de cette académie; quand même, et elle est gérée par sa famille. Et Bordeaux, dans son mode de fonctionnement, salarie un mec qui a un partenariat avec un autre club. Voilà... Pourquoi pas...

Ensuite, on continue : que GACP soit viré parce qu’à un moment il y a eu des choses scandaleuses et inadmissibles, pourquoi pas... Mais comment tu peux virer GACP, DaGrosa et Varela - celui qui se prenait des commissions à droite et à gauche avec sa structure qui facturait sur tout - tout en gardant Eduardo Macia, Paulo Sousa et Souleymane Cissé !? Au bout d’un moment, comme a dit Daniel, ça veut dire qu’il y a encore un bout de ver dans le fruit...

Mais, finalement, à un moment ou à un autre, Monsieur le président Frédéric Longuépée, soit il n’est pas au courant - et là cela veut dire que c’est encore pire, qu’il est incompétent, et ça c’est très grave -, soit il est au courant et il est complice, ou pire, de toute cette histoire ! Aussi, mon quatrième et dernier point : comment c’est possible qu’un entraineur - et ça a été retoqué par la Ligue mais Bordeaux le contourne par une agence de droits d'image - ait un pourcentage sur la revente des joueurs ? Paulo Sousa, oui, il a 1% sur la revente des joueurs. Mais comment est-ce que c’est possible qu’un entraineur touche de l’argent sur la vente de ses propres joueurs ? Tous les entraineurs au monde se battent pour conserver leurs joueurs, pour travailler sur la durée, et là tu as un entraineur qui touche des commissions sur la revente des joueurs. Mais ça veut dire quoi ? Ça veut dire que les joueurs qui sont titulaires aujourd’hui aux Girondins de Bordeaux, ce sont des joueurs qui méritent de jouer parce qu’ils sont bons ? Ou que ce sont des joueurs qui vont rapporter le plus possible à leur entraineur, financièrement ? Mais comment tout ça c’est possible ?"

Retranscriptions faites par nos soins

C. Dugarry : "Soit  Longuépée n'est pas au courant, soit il est complice"

Contenu sponsorisé

En continu