C. Carpentier fait le point sur le cas Sankharé, "lofteur" à réintégrer

C. Carpentier fait le point sur le cas Sankharé, "lofteur" à réintégrer

Le - Médias - Par

En ce jeudi de reprise de l'entraînement collectif au Haillan, suite à un break de 4 jours - début de trêve internationale oblige -, les Girondins de Bordeaux vont aussi, normalement, devoir réintégrer les... lofteurs qui ne sont pas partis cet été lors du mercato venant de s'achever.

Une situation qui s'annonce (très) tendue, surtout avec Younousse Sankharé (29 ans, sous contrat jusqu'en juin 2021), raconte Clément Carpentier, journaliste pour 20 Minutes, dans sa chronique pour France Bleu :

"Comme les autres 'lofteurs ; Paul Baysse, Jonathan Cafu et Thomas Carrique ; le milieu de terrain est attendu à 16h30, sur le terrain principal du Haillan. Après deux mois de mise à l'écart, Sankharé va donc réintégrer le groupe professionnel de Paulo Sousa et les retrouvailles avec l'entraîneur portugais s'annoncent très fraîches. Ce dernier ne voulait plus du joueur et le club avait donc tout fait pour le faire partir, en ayant trouvé un accord avec trois clubs, dont Cardiff et les équipes espagnoles de Leganés et Alavés. Le joueur était d'accord pour partir, notamment à Leganés, mais finalement tout a fini par capoter et donc il est toujours bien là, aujourd'hui, malgré des relations étant extrêmement tendues avec Paulo Sousa. Sankharé a très peu apprécié les commentaires de l'entraîneur sur les 'lofteurs' : des joueurs qui n'ont pas 'les capacités', 'l'implication' ou même 'la personnalité' pour jouer aux Girondins de Bordeaux.

Autant vous dire, donc, que l'ambiance sera très particulière cet après-midi. Pour l'instant, aucun entretien n'est prévu entre les deux hommes et le joueur, lui, souhaite regagner sa place. Mais pour cela il devra se montrer exemplaire sur son comportement. Meilleur passeur décisif de l'équipe la saison passée, il a aussi eu de nombreux problèmes extra-sportifs et de ça Paulo Sousa il n'en veut plus aujourd'hui. D'ailleurs, une résiliation de contrat, à l'amiable et entre toutes les parties, reste une hypothèse, mais en attendant une réponse définitive sur ce cas, notamment du club, les deux hommes vont bien devoir cohabiter."

C. Carpentier fait le point sur le cas Sankharé, "lofteur" à réintégrer

Contenu sponsorisé

En continu