Bruno Fievet : "On est rentré dans le process médiatique malgré nous"

Bruno Fievet : "On est rentré dans le process médiatique malgré nous"

Le - Interview - Par

Répondant à Alain Bauderon (Gold FM), le candidat à la reprise des Girondins de Bordeaux à King Street, Bruno Fievet, explique le timing de son 'apparition' pour le grand public et son choix de communiquer assez activement pour promouvoir son projet et ses idées :

"En 2018, nous n'étions pas tout à fait prêts, mais on avait déjà l'idée de présenter un dossier, sauf qu'on était encore au début du process. J'en avais parlé avec le président de l'époque, Stéphane Martin, qui m'avait répondu que Nicolas de Tavernost était déjà très avancé dans les négociations avec Joe DaGrosa et GACP. Et comme GACP parlait de rester 4-5 ans, on s'était donc dit qu'on attendait ; mais finalement ça s'est un peu accéléré on va dire. (...) J'échangeais depuis quelques temps sur ce sujet avec Nicolas Le Gardien, de Sud Ouest, et je lui avais dit que, pour moi, tout allait craquer assez vite, que ça me semblait intenable d'augmenter autant les salaires etc. On discutait sur le fait que j'avais envie de reprendre un jour le club, et finalement, quand King Street et GACP ont 'divorcé', Sud Ouest a décidé de sortir mon nom.

Je n'ai vraiment pas demandé à ce que mon nom sorte, mais Nicolas Le Gardien m'a appelé en me disant que ça lui semblait le moment opportun de sortir mon nom. Donc je ne pouvais rien faire contre ça, et une fois que mon nom était sorti... Je n'allais pas démentir quelque chose de vrai. J'ai eu beaucoup de sollicitations, j'en ai refusées beaucoup, mais j'en ai acceptées. Alors, oui, ça nuit forcément un peu à la négociation, mais on ne peut pas se cacher éternellement. Alors, on est rentré dans le process médiatique un peu malgré nous, mais finalement avec plaisir aussi, car c'est une belle aventure."

Retranscriptions faites par nos soins

Bruno Fievet : "On est rentré dans le process médiatique malgré nous"

Contenu sponsorisé

En continu