Benoît Costil : "S'il y a des choses qui me tiennent à cœur, il y a un moment qui est particulier"

Benoît Costil : "S'il y a des choses qui me tiennent à cœur, il y a un moment qui est particulier"

Le - Interview - Par

Permettant au club de rentrer chez lui pour le filmer dans son quotidien, entre une journée d'entraînement au Haillan puis en salle (à titre personnel) et un tour chez le coiffeur-barbier le soir, Benoît Costil montre qu'il a, au-dessus de ses escaliers, le maillot qu'il portait lors de sa seule sélection en A avec les Bleus (France VS Côte d'Ivoire, en novembre 2016, au stade Bollaert de Lens, 0-0).

Le gardien et capitaine des Girondins de Bordeaux explique que la sélection, où il a eu - en plus de sa seule cape en A - plusieurs appels comme troisième gardien (notamment pour l'Euro 2016 en France), est très importante pour lui :

"S'il y a des choses qui me tiennent à cœur, il y a un moment qui est particulier, parce qu'il est unique et que je n'en aurai certainement qu'une (sélection)... Donc, voilà, du coup, c'est vrai que quand je me lève le matin et que je descends j'ai la petite vue sur un maillot qui restera un moment très important dans ma carrière. (...) 'La Marseillaise' c'est toujours particulier, surtout quand tu l'as connu ce moment, avec les hymnes, avant le matche. Quand t'es là-bas (avec le groupe France), c'est particulier, mais quand tu y as goûté et que tu n'es plus avec eux, c'est toujours un moment que... tu ne le vis pas comme avant en fait. Mais c'est beau, un petit moment de nostalgie, d'émotion."

Benoît Costil : "S'il y a des choses qui me tiennent à cœur, il y a un moment qui est particulier"

En continu