B. Fievet : "Notre financement provient de trois sources bien distinctes"

B. Fievet : "Notre financement provient de trois sources bien distinctes"

Le - Vente des Girondins- Par

France Football apporte de nouvelles infos sur le projet de Bruno Fievet, qui veut toujours racheter les Girondins de Bordeaux à King Street.

Celui qui a bel et bien envoyé - fin février - une lettre d'intérêt à KS et à son représentant, Daniel Ehrmann, attend encore une réponse.

Par ailleurs, dans le tour de table qu'il mène (190M€ impliqués au total), ce supporter des Girondins voulant relancer le club de son cœur a les idées claires. Voici ses dires !

"Notre financement provient de trois sources bien distinctes. D'industriels bordelais amoureux du club, d'abord, à hauteur de 20 à 30 M€. Chacun d'entre eux apporterait 2 à 3 M€. Notre deuxième mode de financement, le plus important, est issu du portefeuille que nous gérons. Cela correspondait, avant la crise sanitaire liée au COVID-19, à des promesses d'engagement d'un montant total de 60 M€. Enfin, le dernier volet de notre montage financier relève de prêts bancaires à un taux d'intérêt de 2 % (NDLR : à titre de comparaison, le taux d'intérêt du prêt actuel des Girondins contracté auprès de Fortress est de plus de 12 %), de deux lignes de crédit que j'ai d'ores et déjà débloquées. Chacune d'entre elles correspond à 50 M€. Mais, soyons clairs, elles ne seraient utilisées que pour structurer le club ou recruter un joueur pour renforcer l'équipe."

L'Amiénois d'origine, travaillant en Suisse depuis des années (où l'ex président du FCGB, Stéphane Martin, l'avait nommé ambassadeur du club), apporte donc du concret.

 

Girondins33 recrute !

Passioné des Girondins et habité d'une âme de rédacteur ?

Rejoignez-nous !

En continu