Aurélien Tchouaméni : "Si j’étais parti cet été, il y aurait eu un sentiment d’inachevé"

Aurélien Tchouaméni : "Si j’étais parti cet été, il y aurait eu un sentiment d’inachevé"

Le - Interview - Par

Avec le défenseur central Jules Koundé et le milieu offensif Zaydou Youssouf - et en attendant peut-être l'attaquant de couloir Yassine Benrahou, voire d'autres encore - le jeune relayeur des Girondins de Bordeaux, Aurélien Tchouaméni, se fait une place en pro ces dernières semaines.

Dans L'Équipe, le principal concerné se confie justement sur son cas personnel, lui qui, formé au FCGB, veut s'y imposer durablement et ne pas partir tout de suite ; ce qu'il aurait déjà pu faire malgré ses 18 printemps et son contrat long (2022, en ayant même prolongé dès cet été).

"Quand des grands clubs s’intéressent à vous, c’est flatteur. Mais j’ai fait quasiment toutes mes classes aux Girondins. Je voulais prouver que je pouvais jouer ici. Si j’étais parti cet été, il y aurait eu un sentiment d’inachevé. (...) Lors des années précédentes, Bordeaux a été un peu décrié pour le manque de jeunes formés au club dans l'équipe pro, mais maintenant on voit que la politique du club est en train de changer. Nous, on a vraiment envie de s'imposer ici, pas juste d'être de passage."

Aurélien Tchouaméni : "Si j’étais parti cet été, il y aurait eu un sentiment d’inachevé"

Contenu sponsorisé

En continu