A. Tchouaméni : "Mon père et mon agent me parlent quand il y a du concret"

A. Tchouaméni : "Mon père et mon agent me parlent quand il y a du concret"

Le - Interview - Par

Ces derniers jours et ces dernières semaines, beaucoup de médias étrangers relayent des "intérêts" divers et variés de clubs plus ou moins grands pour... Aurélien Tchouaméni, le jeune milieu de terrain espoir des Girondins de Bordeaux (19 ans dans quelques jours, sous contrat jusqu'en juin 2022), en donnant des chiffres dont on se demande le fondement. De ce qu'on sait, rien n'est encore concret et le FCGB ne veut, de toute façon, pas se séparer du l'international U19 français rapidement.

Concernant Aurélien Tchouaméni et sa gestion des intérêts qu'il suscite, voici ce que le principal concerné déclarait à Onze Mondial, il y a quelques semaines :

"Oui, c'est vrai qu’il y a eu pas mal de clubs intéressés durant les dernières intersaisons. En général, mon père et mon agent me parlent de ces choses-là lorsqu’il y a du concret. Ils me disent : « Ce club est intéressé, les dirigeants veulent faire une offre, tu en penses quoi ? ». On se pose autour d’une table, on regarde les différentes possibilités qui s’offrent, comment les choses peuvent se passer, on essaie de voir l’avenir. On note tous les différents avantages, les inconvénients et ensuite, on prend une décision. De grands clubs sont venus, mais je n’ai pas été intimidé par ça. J’ai décidé de rester à Bordeaux donc c’est terminé. Je suis passé à autre chose.

Il y a eu beaucoup d’offres. Même cet été, j’aurais pu rejoindre de grands clubs étrangers. Je voulais rester à Bordeaux pour prouver que je pouvais jouer en équipe première, montrer à tout le monde mon niveau. Si j’étais parti cet été, je serais parti un petit peu comme un voleur. J’aurais vraiment eu un sentiment d’inachevé puisque j’aurais effectué toute ma formation ici sans jamais avoir joué en équipe première. J’aurais eu cette amertume. Le fait de rester pour m’imposer, c’était vraiment une décision de ma part. Ma famille a compris."

A. Tchouaméni : "Mon père et mon agent me parlent quand il y a du concret"

Contenu sponsorisé

En continu