Antony Thiodet : "La crise a remis en cause certaines de nos certitudes"

Antony Thiodet : "La crise a remis en cause certaines de nos certitudes"

Le - Club - Par

Pour France Bleu, puis pour le club et sur son compte LinkedIn, Antony Thiodet, directeur de la stratégie commerciale stade et réseau des Girondins de Bordeaux, a bien fait passer le message que pendant la crise du Covid-19 le FCGB voulait être présent pour ses abonnés ; même si personne ne sait encore quand le foot reprendra ni quand le public pourra revenir dans les stades sans restrictions majeures.

Les mots de Thiodet (qui même s'ils suscitent peu de sympathie chez les supporters ont au moins le mérite d'exister) :

"La crise du coronavirus a remis en cause certaines de nos certitudes. Aussi, au moment de se projeter sur les prochaines semaines et la reprise des matches au Matmut Atlantique, il était indispensable pour nous de se mettre à l’écoute de nos supporters, abonnés et partenaires. Il est ressorti de tous ces échanges (appels de 5000 personnes et 16 réunions en visio-conférence ; NDLR) l’expression d’une forte solidarité envers le club. Nous remercions tous nos interlocuteurs. Ils nous ont démontré encore une fois leur attachement mais aussi l’expression de profondes attentes quant au rôle que devra jouer le club dans le futur."

"Toute cette crise génère une remise en question constructive des convictions les plus ancrées. Quand on est en responsabilité sur les activités commerciales d'un club, avec tout ce que cela porte de capital émotionnel, remettre nos supporters au cœur des réflexions constitue l'étape préalable à toute refonte de nos processus et approches. Nous avons appris beaucoup. Et notamment que notre responsabilité était très grande dans cette période où nos fans attendent notamment qu'on porte à eux matière à se changer les idées et à satisfaire leur passion pour le FC Girondins de Bordeaux. Toute la charge pesant sur nous tient maintenant à concrétiser les attentes qui nous ont été exprimées."

Antony Thiodet : "La crise a remis en cause certaines de nos certitudes"

Contenu sponsorisé

En continu