Andreas Cornelius, Otávio, François Kamano, Nicolas de Préville, Pablo : Éric Bedouet vante son groupe

Andreas Cornelius, Otávio, François Kamano, Nicolas de Préville, Pablo : Éric Bedouet vante son groupe

Le - Réactions - Par

GOLD FM nous propose d'autres réactions d'Éric Bedouet, entraîneur des Girondins de Bordeaux, au sortir du succès à Guingamp, avec un score (3-1) flatteur pour le FCGB d'après le coach et préparateur physique.

Ici, Bedouet commente les prestations individuelles. Retranscriptions :

"Tout le monde a été bien, mais c'est vrai que c'est sympa de voir un joueur comme Cornelius, un joueur comme ça, qui est là depuis peu de temps, alors qu'on est en reconstruction, mais qui nous apporte. Yann Karamoh et Andreas Cornelius, ils ne connaissent pas encore bien l'équipe ni les autres joueurs, alors ce n'est pas facile de trouver un amalgame entre les anciens joueurs et ceux qui arrivent, donc ça a été intéressants. Mais vous savez, ce match se joue à peu de choses, comme souvent, pas mal de facteurs rentrent en ligne de compte. Nous, on a aussi le bonheur de voir Nicolas de Préville rentrer et avoir une occasion de but, pas facile d'ailleurs, pour la mettre... On dira que c'est anecdotique, mais moi je pense que ça se joue à peu de choses.

(...) François Kamano ? Oui, il a l'habitude de mettre des buts comme ça. C'est extraordinaire, il a cette qualité, on le sait, donc quand il est en réussite et qu'il peut aligner un gardien comme ça... (...) Pablo ? Il faut savoir, déjà, qu'il était malade et qu'il avait très mal dormi, donc on était inquiet. Après, il n'est pas sélectionné en équipe du Brésil par hasard... C'est un très bon joueur, avec en plus une qualité humaine hors du commun. Avoir des joueurs comme ça, et je l'ai déjà dit, c'est exceptionnel. Otávio ? On a vu qu'il a été très, très bon, mais au même titre que les autres. Je ne dissocie pas plus un joueur qu'un autre, mais là je vous parle de ceux qu'on ne voit pas beaucoup et qui sont rentrés très bien. Le football, c'est comme ça, des nouvelles personnes rentrent et saisissent leur chance, et tant mieux pour le groupe. En tout cas, le groupe vit bien ça, et j'espère que ça durera longtemps." 

Andreas Cornelius, Otávio, François Kamano, Nicolas de Préville, Pablo : Éric Bedouet vante son groupe

En continu