Andréa Lardez : "Nous étions 4, je le vois plus comme un aboutissement de notre début de saison"

Andréa Lardez : "Nous étions 4, je le vois plus comme un aboutissement de notre début de saison"

Le - Interview - Par

En compagnie de trois autres Bordelaises (Sophie Istillart, Nadjma Ali Nadjim et Juliane Gathrat), Andréa Lardez, joueuse de couloir des Girondin(e)s, a récemment connu sa première sélection en Équipe de France B. Pour le site officiel du club elle a raconté cette expérience inattendue, et très plaisante.


"J’avoue que je ne m’y attendais pas du tout ! Je l’ai appris par Rose (Lavaud), qui m’a félicité. Je ne comprenais pas pourquoi, jusqu’à ce qu’elle m’envoie la liste. La sélection, pour moi, c’est une chose que j’imaginais quand j’étais toute petite et que j’avais mis de côté. Je le vois plus comme une récompense pour le travail fourni, collectivement comme individuellement. Quand on a ce genre de sélection, c’est que le collectif fonctionne bien. Nous étions quatre Bordelaises, du coup je le vois plus comme un aboutissement de notre début de saison. Sur le plan personnel, je le vois comme l’aboutissement de tous les efforts que j’ai pu faire depuis pas mal d’années. (...) On a pu jouer toutes les quatre ensembles sur une mi-temps, ce qui nous a surtout permis de montrer nos automatismes et donc nos qualités personnelles. C’était enrichissant en termes de rencontre et de découverte personnelle. On verra ce que cela donne par la suite."


Andréa Lardez : "Nous étions 4, je le vois plus comme un aboutissement de notre début de saison"

Contenu sponsorisé

En continu