Ali Benarbia : "Dans un club, le plus important est de laisser une marque"

Ali Benarbia : "Dans un club, le plus important est de laisser une marque"

Le - Anciens - Par

Quelques minutes après Alain Roche, 'Top Girondins' (ARL) a reçu Ali Benarbia, l'ancien meneur de jeu des Marine et Blanc en 1998-99. Questionné sur cette très belle saison, il a donc pu redonner ses souvenirs d'une période avec un titre de champion de France à la clé :

"J'en parlais avec Élie Baup, récemment, mais cette saison-là est passée tellement vite et on a pris tant de plaisir... C'est comme si on était une bande de copains qui prenaient du plaisir à se retrouver ensemble pour jouer et gagner, sans forcément voir spécialement loin ou vouloir être champions. Pourquoi je ne suis resté qu'un an à Bordeaux ? J'avais signé quatre ans, mais j'ai fait tous mes objectifs en un an : être champion, jouer l'Europe et amener des joueurs le plus haut possible, avec certains qui ont ensuite été internationaux... Donc je ne pouvais qu'être déçu en restant les saisons d'après. Après, dans un club, je pense qu'avant de savoir si tu as gagné ou si tu as fait gagner, le plus important c'est de laisser une marque : aux dirigeants, au personnel, aux équipiers, aux supporters. Tu dois donner des émotions, faire plaisir, que les gens aient envie de venir au stade, de supporter. Maintenant, je suis un supporter des Girondins, mais aussi de Paris, où j'ai joué, mais dimanche (PSG - FCGB) j'attends surtout que ça joue au football, quitte à ce que Bordeaux perde. Paris, surtout à domicile, je sais qu'ils vont tout faire pour marquer des buts, mais j'attends surtout que les Girondins ne soient pas frileux et osent jouer. Je préfère qu'ils perdent en ayant joué qu'ils fassent 0-0 sans avoir u d'occasions."

Retranscription faite par nos soins

Ali Benarbia : "Dans un club, le plus important est de laisser une marque"

Contenu sponsorisé

En continu