Actualités - Girondins33

Stéphane Martin : "On ne peut pas enlever au coach d'avoir un projet de jeu ambitieux"

Le - Club  

Questionné par un supporter sur le style de jeu "absent" des Girondins de Bordeaux, en ce moment, sous Jocelyn Gourvennec, Stéphane Martin a répondu à cela, hier soir, sur Gold FM.


"Je pense qu'on ne peut pas enlever au coach d'avoir un projet de jeu ambitieux. Après, ça marche ou ça ne marche pas. C'est sûr que quand l'équipe est moins bien elle plonge techniquement, mais bon, je pense que Jocelyn Gourvennec ce n'est pas un entraîneur qui a un projet de kick and rush, et c'est ce qui fait qu'on l'aime bien et qu'on est très content de l'avoir. L'équipe a été construite en faisant reculer Jérémy Toulalan, en évoluant en 4-3-3... Donc quand on est ambitieux dans la construction du jeu, on plong vite dès que l'équipe n'est pas bien ; plus qu'une équipe jouant à 5 défenseurs et 2 milieux défensifs qui balanceraient devant... [...] (à l'auditeur, ndlr) Je comprends que vous ayez trouvé le niveau technique pauvre sur les derniers matches, et je partage tout à fait votre avis, mais je ne pense pas que ce soit par rapport à un manque d'ambition dans le jeu puisqu'on voit que malgré les mauvais résultats ;  et à Paris aussi ; on garde la même composition d'équipe, la même composition tactique."


https://www.girondins33.com/upload/breves/1506767280_breve.jpg


Pas trop d'inquiétude donc pour le président bordelais, qui met en avant sa confiance en Jocelyn Gourvennec et préfère donc voir une équipe ambitieuse sur le papier  - en 4-3-3 avec un ancien milieu récupérateur mis en défense pour offrir une solution de relance supplémentaire derrière - être renouvelée, sans se pencher toutefois sur les faiblesses actuelles de cette équipe. Équipe qui est, certes, d'abord managée par son entraîneur.


Relancé ; toujours par le même supporter ; Stéphane Martin lui répond cette fois concernant les mises à l'écart de Gaëtan Laborde ou de Valentin Vada, au profit de Nicolas de Préville et de Lukas Lerager. Des propos de surface, dans lesquels le président ne regarde pas le nombre de matchs où Valentin Vada a été mis sur la touche mais plutôt la quantité de matchs où il a eu sa chance. Même ton sur la réponse sur Gaëtan Laborde ; Stéphane Martin mettant en avant la blessure actuelle du joueur, sans parler de son absence du onze bordelais en début de saison :


"Valentin Vada a eu sa chance sur les derniers matchs, Lerager avait fait un début de saison, je trouve, très intéressant. Effectivement, Gaëtan Laborde est sorti de l'équipe à la mi-août, mais il s'est blessé ensuite alors que, typiquement, il aurait pu entrer dans les rotations. Mais, encore une fois, je comprends la déception du public, car le rendu technique que l'on voit en ce moment, avec un jeu un peu en bouillie, est en-dessous du niveau que l'on attend de Bordeaux et de ces joueurs. Sauf que ce sont aux joueurs de jouer à leur niveau, et je ne pense pas que ce soit à cause de la tactique ou de la composition s'ils ne le sont pas."


Joli dégagement en touche donc...


Retranscription faite par nos soins


Dernières Actualités