Actualités - Girondins33

Yannick Stopyra : "C'est toujours intéressant, dans une formation, d'avoir une autre vision"

Le 11/10/2017 à 08h35 - Formation

Tout comme André Penalva, coach des U17 Nat, c'est sur GOLD FM que Yannick Stopyra, coordinateur du recrutement du centre de formation des Girondins, a donné son opinion sur le tournoi en Chine auquel les jeunes Bordelais vont participer ces prochains jours.


"Il faut d'abord être conscient que c'est bon pour l'ouverture du club, car il y a un regard des Girondins de Bordeaux dans le monde entier, donc automatiquement il y a des sollicitations qui arrivent. Maintenant, on y va aussi pour les jeunes, car c’est toujours intéressant, dans une formation, d’avoir une autre vision sur le football, de voir comment ça se passe ailleurs. Ils sont quand même en formation pour peut-être devenir des joueurs professionnels, donc ils doivent pouvoir apprendre comme ça, et pas juste en jouant contre des équipes françaises, dont une majorité sont issues de clubs amateurs. Le footballeur, il faut qu’il s’ouvre à d'autres horizons. Quand vous avez un joueur qui ne pense que football, matin, midi et soir, qui allume la télé et qui regarde du foot, qui lit les journaux, qui ne pense qu’à ça, il doit aussi pouvoir se confronter à des expériences de jeu et de vision du foot différentes, rien qu'au niveau de sa construction en tant qu'être humain...


La chance qu'on a, c'est qu'il y a un regard extérieur sur les Girondins. Bordeaux est très prisé, Bordeaux a une image internationale. Et on voit que nous ne sommes pas les seuls à s’ouvrir au monde. Les chinois s’ouvrent aussi. Maintenant, ce n’est pas du tout une stratégie préméditée de notre part, c'est la direction qui a eu un lien avec un club chinois, lequel nous a proposé de venir. Ça peut, peut-être, et dans le futur, déboucher sur des accords commerciaux, ou des échanges… Je n'en sais rien. Mais de là à penser à un changement de direction, à des investisseurs, ou des choses comme ça ; non pas du tout ! On y va dans un but sportif, pour la formation, car nous sommes invités et que les Chinois s'intéressent à notre formation. Ça ne tombe peut-être pas très bien pour nous, car ce sont quand même des garçons qui vont partir dix jours, et ce n’est pas la porte à côté... Il y a une scolarité qui sera laissée en berne pendant ce temps, et il y a aussi la compétition qu’on va laisser en France. Et c’est vrai que par rapport à l’état physique, on va voir comment on va revenir, et c'est un sujet de préoccupation qu'on devra régler."


Retranscription faîte par nos soins

Dernières Actualités