Une coupe de honte pour démarrer

Une coupe de honte pour démarrer

Publié le - Par - La Rédac.

Premier match, première défaite et première honte de l'année pour les Girondins, qui ont été éliminés à domicile de la Coupe de France par Le Havre (L2).

Une demi-heure de jouée pleinement, quelques belles occasions franches et, au final, une élimination face à une équipe de Ligue 2, qui aura montré plus d'envie et de tactique face aux Girondins. Sale soirée pour les Marine et Blanc ce dimanche, qui reprenaient pourtant eux aussi le chemin des terrains avec de bonnes intentions après une longue trêve hivernale.

Au final, on peut presque se dire que la demi-heure jouée réellement face au Havre aura servi de décrassage ou de remise en route pour la semaine et les échéances à venir...

Quatre attaquants, pas de but

Composition de départ surprenante côté bordelais, avec les présences de Nicolas de Préville, Samuel Kalu, François Kamano et Jimmy Briand en même temps. Si ce dernier s'est montré "combattif" en redescendant chercher plusieurs ballons, les autres auront brillé par leur nonchalance et leur manque de moyens. Sorti sous les sifflets, François Kamano a la tête ailleurs selon son 'entraîneur', Éric Bedouet, qui a tout de même décidé de l'aligner au départ de ce premier match de l'année.

Un stade qui se vide

Avec 8797 personnes comptées officiellement pour cette rencontre, l'affluence de ce Bordeaux - Le Havre jouée un dimanche en fin d'après-midi restera certainement dans les affluences les plus faibles de la saison. Pas top pour démarrer la nouvelle année. Suite aux paroles de Joe DaGrosa, nouveau boss du FCGB sous commandement américain, les supporters attendent maintenant des actes et une première main clairement mise sur le recrutement. En dehors des rumeurs de transferts vivement présentes du côté des départs (Kamano, Sabaly, Pablo, Tchouaméni...), les supporters bordelais ne sont pas non plus grandement rassurés par les premiers noms qui sortent (à raison ou à tort...) du côté des arrivées. Et ce n'est pas la réduction des files d'attente des services de restauration qui effaceront le triste spectacle donné sur le terrain et réconcilieront l'ensemble du public girondin avec son équipe.

Encore un hic en Coupe de France

"On a à coeur d'aller le plus loin possible en Coupes" expliquait Youssouf Sabaly avant la rencontre. "On va ajuster ça" en seconde période expliquait Jimmy Briand à Eurosport. Comme à leur habitude, les Girondins se sont montrés à l'aise dans le débit de grandes paroles et de promesses avant et pendant ce Bordeaux - Le Havre. Une nouvelle fois, ils chutent d'entrée dans cette compétition, face à un adversaire jouant en division inférieure, après leur revers de la saison passée à ce même tour (Granville) et la sortie en 1/16ème de finale contre l'Ile Rousse en 2014. La victoire en 2013 semble à des années-lumières !

Bonne année ?

L'occasion de se reprendre arrivera très vite pour les Girondins, qui joueront à nouveau Le Havre à domicile ce mercredi en Coupe de la Ligue. L'occasion de revoir certains jeunes comme Gaëtan Poussin, et peut-être d'autres ? Face à la répétition des onze de départ et aux manques de résultats, le duo Bedouet - Ricardo pourrait-il être tenté de lancer un nouveau souffle de jeunesse dans le onze bordelais ? Cela parait peu probable, mais quand même possible.

Après une première rencontre en 2019 symbolique des maux Girondins des derniers mois, des occasions créées mais non-converties, des paroles non-associées aux actes ou encore des traditionnels regrets d'après matchs, il s'agira de démarrer 2019 rapidement et surtout de ne pas retomber immédiatement dans ses travers. Dès ce mercredi face... au Havre ?

crédit image : AFP