Triaud monte au créneau

Triaud monte au créneau

Publié le - Par - Interview

Le président des Girondins de Bordeaux Jean-Louis Triaud a été très actif médiatiquement cette semaine, que ce soit lors de conférences de presse au Haillan, notamment celle pour présenter la recrue Milan Gajic, ou bien dans des interviews accordées à RMC, à L’Équipe et aussi à Sud Radio. Voici donc l'ensemble de ses propos (qui sont parfois très redondants, voire... contradictoires), classés par thèmes.

LE MERCATO

« A priori, notre mercato est bouclé... mais pas forcément. On dit depuis le début qu’on a un effectif très complet, équilibré, riche en nombre et satisfaisant en qualité. Mais on a toujours dit que si des joueurs titulaires ou dits majeurs partaient, on les remplacerait. Là, Mariano est parti, on l’a remplacé par un jeune champion du monde serbe plein de talent, Milan Gajic, en pariant sur le long terme, l’avenir, la fraicheur et la jeunesse. Pour le moment, personne d’autre n’a prévu de nous quitter, donc il n’y a pas de raison de recruter sauf accident physique d’un joueur à un poste bien précis. Sinon, on ne remplacera personne. »

« Nous regardons ce poste de défenseur central, effectivement, et dans les jours qui arrivent nous verrons si cela est vraiment un besoin et s’il y a des opportunités qui nous séduisent. »

LES OBJECTIFS

« L’arrivée de Willy Sagnol correspond à une tendance satisfaisante. Si je refais une petite analyse de la saison passée, on a fait jeu égal voire parfois mieux avec les cinq équipes qui nous précèdent. Par contre on a perdu énormément de points contre des équipes réputées à notre portée. Contre les derniers du classement de Ligue 1, on a pris moins de points que contre les premiers. Ce qui n’est pas tellement de la responsabilité de l’entraineur d’ailleurs, mais plutôt celle des joueurs. J’attends ainsi d’eux qu’ils jouent avec la même intensité des matches contre des équipes réputées faciles, comme contre les cadors du championnat. On vise une place dans le Top 5. On sait déjà que les deux premières sont réservées, même achetées pour être plus clair, mais pour le reste tout reste encore vraiment possible. »

http://static.directmatin.fr/sites/default/files/styles/image_880_495/public/philippe_caumes.jpg?itok=aCGqDnAu

LE NOUVEAU STADE

« L'objectif pour nous c'est que le stade ne soit pas une charge financière. Avec le Nouveau Stade, nous serons à peu près sûrs d’avoir un léger bonus. Mais je vous rassure, pas de quoi faire le transfert de Lionel Messi la saison prochaine à Bordeaux. (…) Grâce à notre actionnaire M6, nous avons pu prendre des engagements qu’aucun club n’avait jamais pris. Ils ont pris l’engagement de payer le loyer du stade, par eux-mêmes, ils ont aussi fait une avance de 20 millions d’euros pour la mise à disposition de ce stade. Est-ce que vous croyez que c’est là la position de quelqu’un qui souhaite s’en aller ? En tout cas, si partir était leur volonté, ce n’était pas la décision à prendre. (…) La logique d’M6 c’est que le club arrive à être autonome, autosuffisant. C’est aussi notre ambition. Gagner sportivement c’est bien, mais en ayant un équilibre financier et en étant autosuffisant, c’est encore mieux. Le challenge est intéressant. »

« Le nouveau stade, il va déjà nous apporter du plaisir. Lescure avait un charme ancien, très désuet. Nous entrons bien dans une ère nouvelle, avec du confort, une bonne connexion, un stade à l'esthétique parfaite, avec plus espace aussi, un meilleur accueil... Démarrer dans ce grand stade, c'est très positif, même s'il y a des problèmes à régler, de nouvelles habitudes à mettre en place. Il nous faudra du temps pour cela, mais c’est là un bon problème. (...) Je ne pense pas qu’on fasse 40 000 personnes pour tous les matches, mais à classement, à effectif et à adversaire égaux, on fera toujours 15-20% de plus qu’à Chaban, rien que grâce au confort qui fera que les spectateurs seront à l’abri de la pluie. »


http://www.girondins.com/sites/default/files/imagecache/accueil_vignettes_grandes/upload/2010.04.17_01_ol_gourcuff-2.jpg

GOURCUFF


« Je n’ai pas besoin de Pierrot Labat quand il vient au Haillan pour aller m’entretenir avec Yoann Gourcuff. J’ai son téléphone, je peux l’appeler demain si j’en ai envie. Yoann souhaite retrouver l’intégralité de ses moyens physiques. Il a travaillé pour une vidéo de Pierrot Labat, des vidéos qu’il distribue dans des centres de formation aux États-Unis, donc cela n’a rien à voir avec son physique vu qu’il se prépare seul, de son côté, et que le jour où il se jugera apte à travailler avec un collectif, on verra. Ce n’est pas la peine de lui faire une offre aujourd’hui, il n’est pas à l’écoute des offres tant qu’il n’est pas sûr de pouvoir être bien opérationnel. »

ROLAN

« Diego Rolan n’a pas de contacts, ce n’est pas son rôle. J’ai lu dans la presse des intérêts, qui sont faux, de Newcastle ou d’Aston Villa, deux clubs avec qui je n’ai jamais eu aucun contact. Ce n’est pas difficile pourtant, tout le monde sait où nous trouver. Le directeur sportif du FC Séville, lorsqu’il a été séduit par Mariano, il a pris rapidement contact avec nous, pour nous interroger. A ce jour, concernant Rolan, je n’ai rien de comparable et rien de tel. Mais des rumeurs, il y en a tous les jours vous savez. »

« Newcastle, il y a bien eu des contacts, mais jamais directs avec nous. En plusieurs fois, mais par des intermédiaires différents. Mais si l'un de nos joueurs peut intéresser un autre club, ils connaissent déjà mon téléphone et mon adresse, donc : contacts directs ! Newcastle, on peut supposer qu’il y avait un fond de vérité dans leur intérêt, mais Aston Villa, jamais entendu parler ! Ils ne se sont jamais manifestés directement, ni indirectement, par X agent, à l’heure où je vous parle. »

http://www.zupimages.net/up/15/30/erdq.png

LE MODÈLE ÉCONOMIQUE DE LA LIGUE 1

« La Ligue 1 doit fonctionner de façon autonome. Il ne faut plus être dépendant de la Fédération pour avoir notre numéro d’affiliation et s’inscrire au championnat - une chose que l’on nous promet depuis des années et qu’on ne nous a jamais donnée -, mais également être propriétaire de nos droits TV, sans passer par une délégation de la Ligue. Tout ça, c’est encore un système archaïque à la française qui est presque soviétique. Mais en France, on ne sait pas faire des réformes. Si on veut avancer, l’histoire l’a prouvé, c’est au travers de révolutions. Donc, s’il faut en passer par une révolution, autant le faire. »

LA RÉFORME DES MONTÉES/DESCENTES ENTRE L1/L2 ET LA GUERRE LFP - FFF A CE SUJET

« Je m'en fous des clubs de Ligue 2 ! (…) Je fais partie de ceux qui soutiennent le président de la Ligue. C'est désagréable de voir des décisions prises deux fois à l’unanimité être cassées par la fédération. Pour moi, il y a un abus de pouvoir et on veut faire trancher ça devant la Justice. Il y a des intérêts structurels différents entre Ligue 1 et Ligue 2. Il y a toujours eu un peu de la jalousie vis-à-vis de La Ligue 1 de la part du monde amateur. Mais la Ligue 1 fait vire le sport amateur, la Ligue 2 et même d'autres sports via la taxe Buffet. Parfois, la Ligue 1 veut aussi être autonome de temps en temps. »