Provocations dans le stade et sur les réseaux, le FCGB nourrit le clash avec les Ultras

Provocations dans le stade et sur les réseaux, le FCGB nourrit le clash avec les Ultras

Publié le - Par - La Rédac.

Trois matchs, aucune défaite et aucun but encaissé. Sur le plan sportif, le FCGB lance sa saison sur de bons rails tandis qu'en coulisses le clash entre les Ultramarines et la direction a connu de nouveaux épisodes contre Lyon.

Sur le terrain, Bordeaux va mieux. Trois matches, aucune défaite et aucun but encaissé face notamment à un adversaire coriace chez lui (Angers) et un demi-finaliste de Ligue des Champions.

Continuant à poser ses fondations, l'équipe entraînée par Jean-Louis Gasset se tourne désormais vers un déplacement à Lens qui vient de s'offrir le Paris-SG.

En coulisses, le climat est hélas tout autre. Sans rentrer à nouveau dans les détails d'un énième mercato austère, le club avait pourtant mis de l'ordre dans sa direction avec de nombreux départs et remaniements. Pour la plupart des supporters bordelais, chasser les guêpes n'a pas suffit tant que le nid est encore présent. Visé par quelques banderoles "Longuépée Démission" même sur les routes du Tour de France et d'un tout autre sport, Frédéric Longuépée était présent en tribunes pour le Bordeaux-Lyon de cette 3e journée de Ligue 1.

En réponse aux chants "Longuépée démission" entendus durant la rencontre, le club a alors surpris son monde en affichant un message sur les panneaux du stade : "Chers supporters, nous vous rappelons que les chants vulgaires sont interdis dans l'enceinte du stade, merci de respecter cette règle."

Au-delà de cet épisode, le club a également publié "le tweet de la honte" où les "supporters les plus virulents du Virage Sud" sont ouvertement visés :

"Nous déplorons l'attitude des supporters les plus virulents du virage Sud qui ont choisi et organisé le non respect des mesures COVID en se réunissant en groupe en bas de la Tribune Nous espérons que cette attitude ne générera pas de contamination."

Ce message n'a pas manqué de faire réagir les supporters bordelais et observateurs du football. Un message à cette heure honteux et déplacé avec une dernière phrase "Nous espérons que cette attitude ne générera pas de contamination" laissant sous entendre que les Ultramarines pourront être à l'origine de contaminations de la Covid-19. Un "drôle" de fait quand on se souvient des soutiens du groupe apportés courant mars avec un message au personnel soignant et une cagnotte créée quelques jours plus tard...

Un comble, même, quand certaines images d'un Frédéric Longuépée sans masque et d'une tribune partenaires "solidaires" ont également circulé sur les réseaux sociaux durant la réception de l'Olympique Lyonnais.

En tribunes, un autre match a donc eu lieu ce vendredi soir. Le résultat n'est pas encore connu mais on espère que la rencontre se terminera le plus rapidement possibles. Provocations, insultes et manque de respect, entre les différentes parties le sont également envers le club.