Montrez-nous

Montrez-nous

Publié le - Par - La Rédac.

Ce samedi soir, à Dijon, les Girondins donneront le coup d'envoi d'une série de 9 matchs avant la trêve hivernale de décembre. Avec du lourd au programme.

Neuf matchs au programme d'ici la fin décembre : il faudra espérer Samuel Kalu et les Girondins bien réveillés au moment d'attaquer leur série infernale.

À Dijon, pour commencer, les Marine et Blanc donneront un premier indice sur la qualité de leur bilan d'ici la mi-saison. Dijon est mal en point, n'a plus gagné depuis 4 matchs et a encaissé 6 buts lors de ses 2 dernières rencontres. Le bon coup à faire pour les Girondins ? Hélas, à se fier à nos incorrigibles Girondins, ce serait plutôt les Bordelais qui couperaient la série dijonnaise en relançant leur adversaire du soir. Mais les hommes d'Éric Bedouet et de Ricardo auraient une très mauvaise idée de prendre ce match à la légère, car il doit constituer le socle d'une série importantissime de cette saison.

Après Dijon, les Bordelais n'auront pas le temps de se refroidir avec le retour de l'Europa League et la réception du Slavia Prague, adversaire contre qui ils ont retrouvé l'Europe en phase de poule cette saison en démarrant... par un non-match et une défaite (sacrés Girondins !). Si leur sort est quasi réglé dans cette compétition, les coéquipiers de Pablo devront pourtant faire bonne figure et donner le maximum dans ce match, histoire de redorer le blason en Europa League et de faire à nouveau goûter la victoire à leurs supporters dans cette compétition. Plus de 5 ans après...

Pour attaquer décembre, les Girondins recevront Paris. Un cadeau de Noël ou presque pour une petite partie du Virage Nord qui pourra aller prendre des nouvelles de Kylian Mbappé et de Ney' après leurs blessures en sélection. Pour le reste, l'espoir d'accrocher l'équipe de la capitale, qui sortira d'un match européen décisif face à Liverpool, sera au programme.

Après cela, une deuxième réception sera de mise : celle des Verts de Jean-Louis Gasset, Mathieu Debuchy et Wahbi Khazri, vraie équipe candidate au Top 4 de Ligue 1. Suivant ses résultats d'avant, dont celui contre Paris, Bordeaux pourra, face à l'ASSE : se racheter ou surfer sur sa bonne adrénaline accumulée face aux Parisiens... ou continuer de couler.

Avant de retrouver l'Europa League, pour une probable dernière sortie de la saison, à Copenhague, les Marine et Blanc se déplaceront, en championnat, à Angers. Équipe toujours compliquée à jouer et endroit où le public pousse toujours pour accrocher des équipes présumées supérieures. À ce moment-là, Bordeaux restera sur 4 matchs joués depuis celui à Dijon (J14) et aura son déplacement à... Marseille (J18) dans le viseur. Ce Angers - Bordeaux (J17) sera donc un beau petit piège. Un de plus.

Noël approchant, les Bordelais effectueront leur entrée en Coupe de la Ligue, à... Dijon, le 19 décembre ; compétition où, si la possibilité d'accrocher une place en Europa League existe, le turn-over permettra également à certains de cumuler du temps de jeu. Habile quand on possède plus d'une trentaine de joueurs sous contrat pro.

Enfin, avant de tourner la page d'une longue année civile marquée par la vente du club, l'épisode Gustavo Poyet - dont on attend toujours la fin officielle -, le transfert record de Malcom ou encore la fréquentation du stade en baisse ; et tandis que le FCGB sera certainement au coeur de premières rumeurs de transferts ; les Marine et Blanc remettront le couvert une dernière fois, face à Amiens (J19). Avec, on l'espère, un bon bilan de novembre - décembre à se mettre sous la dent.

On sait cette série pas évidente à aborder, mais (nouveaux) dirigeants, staff et joueurs auraient une bonne idée de montrer leurs valeurs en cette fin d'année, afin de redonner enfin du plaisir à leurs supporters. Pour cela, il faudra répondre présent sur les terrains et en coulisses. Comme trop rarement ces derniers temps.

Allez Bordeaux !