La coupe du réveil ?

La coupe du réveil ?

Publié le - Par - Avant-match

Après le nouveau match nul des Girondins, ce week-end face à Nancy (1-1), les hommes de Jocelyn Gourvennec n'y arrivent plus. Malgré un début de saison tonitruant, l'euphorie semble s'être estompée et les bons résultats avec. Le match de Coupe de la Ligue face à Châteauroux, aujourd'hui en National, va permettre au coach Bordelais de faire tourner son effectif et de redonner le goût de la victoire à ses joueurs.

Thelin en pointe ? A cinq jours d'un déplacement périlleux sur la pelouse du Vélodrome pour y défier l'Olympique de Marseille, Jocelyn Gourvennec va devoir gérer la forme de ses cadres. A l'occasion des 16èmes de finale face au modeste club de Châteauroux, on peut donc s'attendre à une large revue d'effectif. L'occasion pour Kiese Thelin, notamment, de ressortir de sa grotte.

Des cadres en méforme, place à la jeunesse !


A 24 ans, le Suédois Kiese Thelin réalise (enfin) de belles prestations en terres bordelaises. Très peu utilisé cette saison (143 minutes), l'ancien attaquant de Malmö est pourtant d'une efficacité redoutable. Avec deux buts face à Toulouse et Metz, le Bordelais a trouvé le chemin des filets toutes les 71 minutes. Face à Châteauroux, ce jeune joueur devra être performant pour envoyer un message fort à Gourvennec et le faire douter pour la suite de la saison. 


Annoncés grands favoris sur Sportytrader, les Marine et Blanc prennent tout de même un risque en alignant des joueurs en manque de temps de jeu. Le droit à l'erreur n'est pas permis à quatre jours de se rendre au Vélodrome pour y défier l'OM en championnat.


Carrasso et Menez absents


Après leurs sorties prématurées face à Nancy, les deux cadres souffrent respectivement d'un « décollement de l’aponévrose droit » pour le portier et d'une « entorse du ligament latéral externe du genou gauche » pour l'attaquant international. Des absences majeures certes mais qui laisseront aux joueurs le temps de préparer la rencontre face à l'OM de Rudi Garcia.


Jérémy Prior, lié au club jusqu'en 2020, devrait être préféré à Paul Bernardoni dans les buts des Girondins et prendre part à sa troisième rencontre cette saison.


Malgré les forfaits de plusieurs cadres, Bordeaux ne peut pas se permettre un faux-pas. Une défaite pourrait plonger le club dans le doute et mettre en difficulté le coach de 44 ans. Avec des jeunes de qualités les Girondins se doivent de jouer à fond une Coupe de la Ligue où, après cinq rencontres, lever le trophée devient une réalité. Aux bons souvenirs de 2009.