GA AWARDS 2018

GA AWARDS 2018

Publié le - Par - GA AWARDS

Une dure saison vient de s'achever. Et maintenant il est temps de voter ! Cette année encore, Girondins Analyse vous propose d'élire les GA Award !!!

Le GA AWARD DU MICRO D'OR récompensera la déclaration la plus pourrie, faite par un joueur/entraîneur/dirigeant des Girondins de Bordeaux. 

 

Les nommés sont

Stéphane Martin, le 25/11/2017 : "Jocelyn Gourvennec va redresser la barre"

Jocelyn Gourvennec, le 01/09/2017 : "On attend de Matheus Pereira qu'il prouve peu à peu l'étendue de son talent"

Youssouf Sabaly, le 27/09/2017 : "Si on peut être sur le podium, c'est tant mieux..."

Malcom, le 29/10/2017 : "On n'est pas en crise !"

Alain Deveseleer, le 21/02/2018 : "On voit bien Morel revenir sur Malcom et le toucher, à grande vitesse, c'est vraiment suffisant pour le déséquilibrer"

Jonathan Cafú, le 04/09/2017 : "Je retrouve petit à petit mon football, mon entente avec les autres s'améliore"

Jonathan Cafú, le 03/11/2017 : "Pour moi, le championnat français se situe en 3ème position"

Valentin Vada, le 24/08/2017 : "Les Brésiliens vont très bien s’intégrer, nous sommes beaucoup de sud-américains"

 

(voter depuis mon smartphone au GA AWARD du Micro d'Or)


 

Le GA AWARD DU MATCH OPEN BAR saluera la branlée la plus mémorable et/ou humiliante reçue par Bordeaux cette saison.

 

Les nommés sont :

VIDEOTON 1 - 0 BORDEAUX (tour préliminaire retour d'Europa League) : Il a vraiment eu lieu ce match ?

PARIS Saint-Germain 6 - 2 BORDEAUX (8ème journéee de Ligue 1) : 5 buts en une mi-temps, une branlée, et un selfie avec Neymar pour fêter ça.

BORDEAUX 0 -3 STRASBOURG (17ème journée de L1) : Quand Martin 'Moïse' Terrier ouvrit toute la défense en deux...

GRANVILLE 2 -1 BORDEAUX (1/32ème de finale de Coupe de France) : L'habituelle élimination en Coupe de France contre des amateurs.

BORDEAUX 0 -2 CAEN (21ème journée de L1) : C'était Caen déjà qu'on a viré Gourvennec ?

TOULOUSE 2 - 0 BORDEAUX (1/8ème de finale Coupe de la Ligue) : Et dire que Toulouse a fini 18ème... Et que Bordeaux voulait jouer la finale à domicile.

 

(voter depuis mon smartphone au GA AWARD du Match Open Bar)

 


 

 Le GA AWARD DE LA SURPRISE DU CHEF servira à définir le joueur dont on n’attendait pas grand-chose, mais qui a fait du bien cette saison.

 

Les nommés sont :

Jules KOUNDÉ, totalement inconnu début janvier, 2 départs et 1 suspendu plus tard le voilà titulaire indiscutable.

PABLO, Koundé bis, sauf qu’il n'était pas si inconnu et revenait juste de vacances au Brésil.

Maxime POUNDJÉ, pour tout ce qu’on lui a mis (à juste titre) les années précédentes, et son retour en forme de 2018.

Martin BRAITHWAITE, il a mis du temps à se chauffer mais décisif dans le sprint final.

Jaroslav PLASIL, éducateur spécialisé d’août à février, mais redevenu compétitif au bon moment.

 

(voter depuis mon smartphone au GA AWARD de la Surprise Du Chef


 

Le GA AWARD DE LA NALYSE EN CARTON vous permettra de choisir l'analyse médiatique la plus boiteuse faite sur les Marine et Blanc par les différents journalistes, chroniqueurs, animateurs et autres consultants TV, radio et presse écrite.

 

Les analyses de GA sont hors-concours. On mériterait d'office un GA AWARD
de la nalyse en carton 
pour l'ensemble de notre œuvre.

 

Les nommés sont :

Stéphane Pauwels le 05/11/2017 : "Je pense que Bordeaux va terminer dans le Top 5 et reprendre des couleurs"

Pierre Ménès le 07/03/2018 : "L'effet Poyet aura donc duré 3 matches"

Élie Baup le 24/09/2017 : "Bordeaux, une équipe qui peut être dans les quatre premiers"

Daniel Riolo le 26/09/2017 : "Bordeaux a les moyens de faire une Nice de l'an dernier"

Pedro Miguel Pauleta le 16/03/2018 : "La vérité, c’est qu’un but avec le PSG ça en vaut trois avec Bordeaux"

 

 (voter depuis mon smartphone au GA AWARD de la Nalyse en Carton


 

Le GA AWARD DU CONTRAT PLOT honorera le joueur bordelais dont on s'est demandé à quoi il servait dans l’effectif.

 

Les nommés sont :

Matheus Pereira, est-il indispensable d’expliquer pourquoi ? Au moins son Erasmus de 5 moi s'est bien passé.

Cafu, il a le même pseudo qu'un illustre homonyme des années 90… et c’est le seul point commun.

Otavio, titulaire, dans la rotation, remplaçant, choix du coach, pas dans le groupe… Dans la hiérarchie comme sur le terrain, recul permanent.

Milan Gajic, 4 matches et puis c'est tout. Il ne serbe à rien.

Paul Baysse, un mauvais concours de circonstances, une exclusion à la con, et ça suffit pour se faire doubler par un revenant et un ado à peine sorti du lycée. Nul n'est prophète en son pays.

Nicolas de Préville, peut-être qu'en le mettant à son vrai poste… ou pas.

 

  (voter depuis mon smartphone au GA AWARD du Contrat Plot


 

Le GA AWARD DE LA BANDELETTE OUBLIÉE sera attribué au joueur qui a plus côtoyé les kinés que les coaches et ses coéquipiers.

 

Les nommés sont :

Gaëtan LABORDE

Alexandre MENDY

Jérôme PRIOR

Milan GAJIC

Igor LEWCZUK

 

 (voter depuis mon smartphone au GA AWARD de la bandelette oubliée)  


 

Enfin, le GA AWARD DE L’EXILÉ ANONYME sera décerné au joueur prêté dont on avait oublié l’existence.

 

Les nommés sont :

Paul BERNARDONI, meilleur gardien de L2, dans un trou paumé en Auvergne.

Diego ROLAN, prêté à Malaga, vendu à La Corogne, puis plus vendu, et plus prêté, descente en D2 espagnole, et retour à la casa en ayant tout perdu, même sa place en sélection.

Vukasin JOVANOVIC, numéro 1 en première partie de saison puis en prêt pour la seconde, sans jamais jouer à Eibar.

Daniel MANCINI, inconnu en argentine puis inconnu en France pour les supporters bordelais, qui ont vite fait le Tours.

Aaron BOUPENDZA, tube de l'été lors des matches amicaux, mais après pas de Pau personne ne suit le National.

 

(voter depuis mon smartphone au GA AWARD de l'Exilé Anonyme