Bordeaux en finale de la Coupe de France

Bordeaux en finale de la Coupe de France

Publié le - Par - Après-match

Vainqueurs de Troyes qu'ils affronteront ce samedi en championnat, les Girondins de Bordeaux ont validé leur billet pour la finale de la Coupe de France qu'ils disputeront le 31 mai contre Evian TG.

Une nouvelle fois les Girondins ont concédé l'ouverture du score en Coupe de France, une nouvelle fois ils ne sont pas idéalement rentrés dans leur match, mais une nouvelle fois ils sont allés chercher une qualification et pas des moindres puisque celle-ci les envoie tout simplement en finale de la compétition.

Avec un parcours atypique qui aura vu 5 déplacements en 5 matchs tous plus "piégeux" les uns que les autres (Châteauroux, Moulins, Raon l'Etape, Lens et Troyes) les Girondins de Bordeaux avaient de quoi savourer leur qualification en démarrant une petite danse à la fin du match (Sané et Saivet en tête) non loin des Ultramarines qui pouvaient fêter leurs "héros" en attendant bien sûr la finale que les hommes de Francis Gillot joueront contre Evian à la fin du mois.

Contre Troyes, Bordeaux a, une nouvelle fois, manqué d'attention à l'image du premier but concédé bêtement sur une erreur de jugement de Lamine Sané et l'histoire eut été différente si Cédric Carrasso n'avait pas sorti les quelques bons arrêts au bon moment et surtout la parade du match alors que le score était encore de 1 à 0 pour les Troyens.

Buteur peu avant la mi-temps, Cheick Diabaté n'en finit, lui, plus de marquer. Oubliée son occasion manquée en tout début de match sur une tête aux 5 mètres, il a sûrement préféré marqué du pied cette fois-ci - et de quelle manière - sur la reprise imparable qui a amené l'égalisation.

Les supporters bordelais ne vivent pas une saison de rêve mais ils ont encore la possibilité d'avoir des étoiles dans les yeux à la fin de la saison avec la finale qui se profilera d'ici quelques semaines contre Evian, tombeur de Lorient et du Paris SG aux tours précédents.

Et à ceux qui auraient envie de critiquer le parcours des Girondins contre des clubs moins "huppés" dans cette compétition, nous aurions envie de leur répondre ceci : "Et vous, où sont vos clubs ?" Le notre, lui, est en finale et c'est bien tout ce qui compte aujourd'hui.