Zoom sur Hwang Ui-jo

Zoom sur Hwang Ui-jo

Le - Mercato - Par

Ciblé par les Girondins de Bordeaux, avec qui il devrait s'engager pour les quatre prochaines saisons, l'attaquant sud-coréen Hwang Ui-jo a été décrypté par le compte @JLeagueFr, spécialiste du championnat japonais, où il évolue depuis 2 ans :

"Hwang Ui-jo est arrivé il y a deux ans au Gamba Osaka en étant alors en situation difficile à Seongnam. Aujourd’hui, il est titulaire en sélection et sur le point de signer aux Girondins de Bordeaux. (...) Bien connu en Corée du Sud pour son comportement pas toujours irréprochable, Hwang Ui-jo est recruté par le Gamba Osaka à l’été 2017 alors que le club est en difficulté et en manque d’un finisseur. Il doit devenir le détonateur d’une équipe amorphe. Il s’impose très rapidement. Sa mobilité et sa détermination plaisent tout de suite. Il commence sur une aile mais il est vite replacé dans l’axe dans le 4-4-2 alors en place ; sa meilleure position, celle où il peut aussi exprimer ses qualités dans la finition. Malgré la très mauvaise période du Gamba Osaka, il tire son épingle du jeu et enquille 20 buts en 2018. Ses performances lui valent d’être dans l’équipe-type de la saison et d’être rappelé en sélection, avec qui il remporte les Jeux Asiatiques (bye bye le service militaire). Ui-jo est donc un attaquant qui se distingue par sa mobilité et sa détermination. En confiance, il sait également être redoutable face au but. S’il arrive en Ligue 1, il devra par contre devenir plus solide physiquement pour conserver son intensité sur 90 minutes. Pas vraiment fait pour jouer seul en pointe, et encore moins en pivot, il montre plus d’aisance dans un système à deux attaquants ou un 3-4-3 où il peut dézoner facilement et dégainer après avoir repiqué dans l’axe sur son pied droit. Sa classique. Hwang Ui-jo aura 27 ans le mois prochain. S’il veut tenter sa chance en Europe, c’est maintenant. Pour Bordeaux ce serait sans doute un faible risque et une possible bonne recrue pour Paulo Sousa et son idée de jeu. A suivre…"

Zoom sur Hwang Ui-jo

Contenu sponsorisé

En continu