Younès Kaabouni : "Je considère ce que j’ai vécu comme une épreuve de vie"

Younès Kaabouni : "Je considère ce que j’ai vécu comme une épreuve de vie"

Le - Anciens - Par

Nouveau venu à Sochaux, pour encadrer la réserve du FCSM (dont l'équipe première joue le maintien en Ligue 2), l'ancien milieu espoir des Girondins de Bordeaux, Younès Kaabouni (23 ans), tente de relancer sa carrière. Pensant encore qu'il peut réussir dans le monde pro, l'ex capitaine des U19 bordelais vainqueurs de la Coupe Gambardella 2013 s'explique pour 'L'Est Républicain'.

"Pendant mes premières années en pro, j’étais timide, je n’étais pas encore prêt je pense, je n’arrivais pas à me lâcher totalement. Il m’aurait fallu du temps. J’ai ma part de responsabilité car je n’ai pas su m’exprimer quand on me le demandait. Mais sur la fin de mon aventure à Bordeaux (2017) j’ai mûri et, paradoxalement, je me sentais alors plus fort comme footballeur, même si je n’avais pas beaucoup joué. Après, je n'ai pas trouvé de club. On trouve alors le temps long, c’est rageant, on ne fait plus partie d’un groupe, on se dévalorise, il se passe plein de choses dans la tête. Et on est seul. On peut vite déprimer mais ce n’est pas dans ma nature de lâcher.

Ici, à Sochaux, après les stages de l'UNFP qui ont été une bouffée d'air frais pour moi, je m’entraîne avec le groupe pro. Je ne peux que remercier le FC Sochaux de son accueil. Je considère que ce que j’ai vécu était un rappel à l’ordre, une épreuve de vie, de ma vie. Maintenant, je veux aller de l’avant en gardant dans ma tête ce que j’ai vécu. Je viens d’en bas, je n’ai rien eu en claquant des doigts, mais à 23 ans, je sais que le foot n’est pas fini pour moi. En tout cas, je dois tant au FC Sochaux... Alors je suis prêt et à la disposition du coach (Omar Daf)."

Younès Kaabouni : "Je considère ce que j’ai vécu comme une épreuve de vie"

Contenu sponsorisé

En continu