Vincent Duluc : "Plutôt 85 que 96, mais en 96 j'ai fait la finale"

Vincent Duluc : "Plutôt 85 que 96, mais en 96 j'ai fait la finale"

Le - Médias - Par

Après Grégoire Margotton (TF1) et d'autres, c'est Vincent Duluc (journaliste L'Équipe) qui a donné au speaker du FCGB, Éric Dagrant, pour son émission 'Pressentiment', son anecdote personnelle sur les Girondins de Bordeaux :

"Si on me dit Girondins de Bordeaux, j'associe le match retour contre la Juventus Turin en 1985, c'est ma génération, c'est cette génération de joueurs qui m'a fait rêver. J'ai beaucoup aimé aussi la génération Laurent Blanc, parce que dans le jeu c'était vraiment sympa. Celle d'Élie Baup était assez cool, en 1999, mais pour moi le terme 'grand Bordeaux' s'associe au 1er Bordeaux. À cette époque - 85 -, je n'étais pas à Lescure, non, j'étais encore trop jeune ! Par contre je me souviens de tout : c'était assez tôt, car il y avait encore la lumière du jour, l'éclairage était naturel il me semble. C'était vraiment fantastique.

Donc, oui je suis plutôt (épopée) 85 que 96, même si en 1996 j'ai fait les deux finales. Mais pour moi il y avait moins d'émotion, c'était une équipe qui était 16ème de Première Division aussi. Soit elle était au-dessus de son niveau en Europe, et je n'y crois pas, soit elle se foutait de la gueule du monde en D1 et ça je le crois. (...) Le joueur, ce serait plutôt Giresse, mais si je ne dis pas Bernard Lacombe, je vais avoir des ennuis ! (rire) "

Vincent Duluc : "Plutôt 85 que 96, mais en 96 j'ai fait la finale"

Contenu sponsorisé

En continu