Triaud : "Charles Camporro nous aide toujours"

Triaud : "Charles Camporro nous aide toujours"

Le - Interview- Par

Pour le site de So Foot, le président bordelais Jean-Louis Triaud, qui était parti à la pêche lors du dernier jour du mercato - mais qui a tout de même pu confirmer que Diego Rolan avait été courtisé jusqu'au bout, sans que son sort ne soit sujet à une menace de démission de la part de Willy Sagnol -, dresse un bilan satisfaisant de cet été girondin sur le marché des transferts.

"On a remplacé les départs, comme on l'avait annoncé. Mariano parti, on a pris Gajić, un jeune Serbe champion du monde des moins de 20 ans. Et puis en défense centrale, on a pris Pablo, un défenseur central rapide, costaud, et pas maladroit à la relance. On l'a découvert grâce à notre cellule de détection. Il faut bien qu'elle travaille un peu, quand même. Ils l'ont vu jouer une quinzaine de fois. Ce que je demande à ma cellule, c'est qu'elle soit prête à me répondre à l'improviste sur les onze postes, en cas de vrai besoin. (...) Oui, Charles Camporro (dernier directeur sportif en date du FCGB, travaillant désormais en Amérique du Sud NDLR) nous aide toujours pour établir les contacts, parce qu'il vit au Brésil. Il s'occupe des réservations de billets, de l'hôtel, etc. Il nous file un coup de main, quoi.

(...) J'ai l'impression qu'il y a un marché avec des sommes élevées pour certains clubs, et un marché inférieur pour des clubs comme le nôtre. Pour l'instant, à qualité égale, un joueur de chez nous vaut moins cher que le joueur d'un « grand club ». Il faut participer plus régulièrement à la Ligue des champions, c'est tout."

En continu