Tony Vairelles : "J’ai cette idée de redonner la chance qu’on m’a donnée"

Tony Vairelles : "J’ai cette idée de redonner la chance qu’on m’a donnée"

Le - Anciens - Par

Sollicité par L'Est Républicain, l'ancien attaquant international français de Nancy, Lens, Lyon, Bastia et des Girondins de Bordeaux, Tony Vairelles, a décrit en détails son nouveau projet de mettre en place une sorte de 'Star Academy' du football, permettant à des joueurs amateurs de s'entraîner comme des professionnels et au grand vainqueur d'obtenir à l'issue de l'émission un contrat pro dans un club du pays qui serait partenaire de l'émission.

L'idée semble folle, pour le grand-public, mais dans l'esprit de Vairelles, qui est dessus depuis des années, tout est bien clair, et il affirme même que le projet est proche d'aboutir et qu'il est soutenu par l'UNFP (syndicat des joueurs) et que le président de la fédé, Noël Le Graët, lui a donné son aval :

"J’ai vécu un rêve pendant mes vingt ans de footballeur pro et j’aurais pu passer à côté de tout ça si Olivier Rouyer ne m’avait pas tendu la main à Nancy. Depuis la fin de ma carrière, j’ai cette idée de redonner la chance qu’on m’a donnée. J’avais d’ailleurs repris le club de Gueugnon pour ça, mais là les choses se sont compliquées. En regardant ces émissions qui ont révélé des chanteurs ou chanteuses incroyables, je me suis dit qu’il y avait la possibilité de faire la même chose dans le football, où les carrières pros se jouent parfois à très peu de choses. (...) Le concept est fait pour les joueurs qui ont manqué de chance à un moment donné, peu importe l’âge. (...) L’idéal serait un « prime » par semaine avec des petites quotidiennes, mais on sera capable de s’adapter. Je me suis entouré des spécialistes qui ont travaillé pour « Star Academy » et pour « Popstars ». Cela dépendra des volontés de la chaîne. On espère une diffusion en juin 2021."

Toujours d'après Vairelles, le club qui s'associerait à cette émission, si elle finit par voir le jour, sera un des clubs où il a joué.

Tony Vairelles : "J’ai cette idée de redonner la chance qu’on m’a donnée"

Contenu sponsorisé

En continu