Stéphane Martin : "Pour moi ce sera un mercato quasi inexistant"

Stéphane Martin : "Pour moi ce sera un mercato quasi inexistant"

Le - Interview - Par

Le consultant Luis Fernandez et les anciens président et coach de Bordeaux, Stéphane Martin et Jocelyn Gourvennec, ont tenté de décrypter le prochain mercato estival, du FCGB et en général, au cours de l'émission Top Girondins :

J. Gourvennec : "Je ne pense pas que les clubs aient les moyens de s'acheter des joueurs et surtout de faire de nouveaux contrats sur 2-3-4 ans, parce qu'avec la crise du coronavirus on n'aura pas de visibilité. Les joueurs libres vont bouger ou prolonger, donc je pense qu'il y aura de la stabilité et assez peu de mouvements."

S. Martin : "Je suis de cet avis aussi. Cela dépendra aussi des éventuelles reprises dans les autres championnats, parce qu'en France la non reprise sera un peu le coup de grâce. Je pense comme Jocelyn, ce ne sera pas l'année où les clubs vont dépenser. Il y a bien des joueurs suivis par les scouts, mais là on n'aura vu personne jouer pendant plusieurs mois, donc c'est quand même là aussi une grosse incertitude. J'ai même du mal à imaginer un petit mercato. Pour moi ce sera un mercato quasi inexistant. Il y aura peut-être des joueurs bradés si des clubs ont vraiment besoin de liquidités, mais je crois qu'il faut oublier les référentiels qu'on avait."

L. Fernandez : "Je crois que tous les clubs ne vont pas se déchaîner sur les prochains mois. Cela pourra aussi être des échanges de joueurs en fonction des valeurs des uns et des autres."

S. Martin : "Effectivement, cela pourra être un système avec beaucoup plus de 'trocs' de joueurs. C'est d'ailleurs comme cela que ça fonctionne aux États-Unis et au moins il n'y a pas les pourcentages lâchés à droite, à gauche. Ça peut être une évolution."

Retranscriptions faites par nos soins

Stéphane Martin : "Pour moi ce sera un mercato quasi inexistant"

Contenu sponsorisé

En continu